Megaskepasma erythrochlamys

Famille : Acanthaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Fabienne Dauphin

 

 

JPEG - 72 ko
Inflorescences spectaculaires de 30 cm avec bractées rouge pourpre © Giuseppe Mazza

Megaskepasma erythrochlamys Lindau (1897) est originaire des forêts pluvieuses du Salvador, du Honduras, du Nicaragua, du Costa Rica, du Panama, du Suriname et du Venezuela.

Le nom du genre est la combinaison des mots grecs « megas » = grand et « skepasma » = couverture, manteau ; le nom de l’espèce est la combinaison des mots grecs « erythros » = rouge et « chlamys » = cape, en référence aux bractées d’où émergent les fleurs.

Noms communs : “Brazilian red cloak”, “Brazilian plume”, “red justicia” (anglais) ; “Fackelbusch”, “Fackel-busch” (allemand) ; “justicia rouge”, “manteau rouge du Brésil” (français) ; “canutillo”, “pavoncillo rojo” (espagnol) ; “justicia-vermelha”, “capota-vermelha” (portugais).

Arbuste semi-ligneux, sempervirent, pouvant atteindre 2-3 mètres de hauteur. Les feuilles sont ovales, d’un vert clair brillant, avec des nervures prononcées. Elles peuvent mesurer jusqu’à 30-35 cm de long et 10-15 cm de large. Les inflorescences terminales, longues d’environ 30 cm, sont composées de bractées rose intense à rouge pourpre, longues d’environ 4,5 cm de longueur et 2 cm de largeur, d’où émergent des petites fleurs tubulaires à deux lobes, blanches ou rose pâle ; les bractées restent colorées pendant environ deux mois alors que dans les tropiques, la floraison se poursuit pendant une bonne partie de l’année. Les fruits sont claviformes, longs de 35 mm et larges de 8 mm. Ils contiennent au maximum 4 graines. La reproduction se fait par semis et par bouturage semi-ligneux en été. Plante d’un réel intérêt ornemental en raison de ses grandes feuilles et de ses inflorescences spectaculaires. Elle ne se cultive en plein air que dans les régions tropicales et subtropicales car elle est assez sensible aux basses températures. Autour de 0°C, la partie aérienne est déjà sérieusement endommagée. Pour en obtenir le maximum, privilégier un emplacement légèrement ombragé avec beaucoup d’espace ; en ce qui concerne le sol, elle n’a pas d’exigence particulière, à partir du moment où il est bien drainé.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ACANTHACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_M-164-6_Megakepasma_erythrochlamys
_M-164-7_Megakepasma_erythrochlamys
_M-164-8_Megakepasma_erythrochlamys
_M-164-9_Megakepasma_erythrochlamys
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants