Melaleuca fulgens subsp. steedmanii

Famille : Myrtaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 98.8 ko
Melaleuca fulgens subsp. steedmanii surprend par ses insolites inflorescences pyrotechniques © Giuseppe Mazza

Cette sous-espèce est originaire du Sud-Ouest de l’ Australie ( Western Australia ) où elle vit tant sur des sols argileux que sur des sols sableux ou pierreux ou que sur des affleurements granitiques, dans des zones caractérisées par un climat de type méditerranéen avec des hivers humides et doux et des étés chauds et secs.

Le nom du genre résulte de la combinaison des termes grecs « melas » = noir et « léukos » = blanc, par référence à la couleur de l’écorce qui est blanche au début pour devenir noirâtre en vieillissant ; le nom de l’espèce est le terme latin « fulgens » = resplendissant. La sous-espèce est dédiée au botaniste australien d’origine écossaise Henry Steedman (1866-1953).

Noms communs : red honey myrtle, Steedman’s honey myrtle ( anglais ).

La Melaleuca fulgens subsp. steedmanii ( C.A. Gardner ) K.J. Cowley ( 1990 ) est un arbuste sempervirent compact, haut de 1 à 3 m, avec des branches ascendantes et des feuilles opposées, oblongues avec un apex pointu, longues de 1 à 4 cm, de couleur vert bleuâtre et aromatiques du fait de la présence de glandes oléifères.

Les inflorescences sont des épis cylindriques, longs de 4 à 6 cm, qui portent des fleurs hermaphrodites avec un calice vert, 5 petits pétales arrondis de couleur rougeâtre et des étamines, la partie la plus visible de la fleur, qui sont longues d’environ 3,5 cm et soudées à la base en 5 bandes, de couleur rouge écarlate avec une anthère jaune or. Il existe aussi des formes à fleur rose et blanche.

Les fruits sont des capsules sphériques, ligneuses et grisâtres qui contiennent de nombreuses graines minuscules.

On la reproduit facilement au moyen de ses graines que l’on dépose en surface dans un terreau sableux maintenu humide et qui germent en 1 à 3 semaines et par bouturage de pointe en été.

C’est un arbuste très ornemental et facile à cultiver du fait de son adaptabilité à différents types de sols et de conditions climatiques, vu qu’il supporte aussi bien de longues périodes de sécheresse en été, une fois qu’il est bien enraciné, qu’une humidité constante.

On peut cultiver cette plante en plein soleil ou sous un ombrage léger, non seulement dans les climats de type méditerranéen mais aussi dans les climats tropicaux, subtropicaux et tempérés chauds où elle peut supporter des températures allant jusqu’à environ -4 °C.

On peut l’utiliser sous forme de spécimen isolé, en groupes ou pour former des haies. Elle fleurit de la fin de l’hiver au début de l’été. Des tailles légères après la floraison aident à lui conserver un port compact.

Synonymes : Melaleuca steedmanii C.A.Gardner (1928).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MYRTACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_M-22-8_Melaleuca_steedmannii
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants