Myrtillocactus geometrizans

Famille : Cactaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

Myrtillocactus geometrizans (Mart.) Console (1897) est originaire du Mexique central et méridional (District fédéral et Etats d’ Hidalgo, Oaxaca, Puebla, Querétaro, San Luis Potosi, Tamaulipas, Tlaxcala et Veracruz), où il pousse dans les bois de feuillus tropicaux et les boscaglie xerofile, entre 1000 et 2000 m d’altitude.

Le nom du genre est la combinaison du mot latin " myrtillus " = myrtille et du mot cactus, en référence aux fruits semblables à ceux de la myrtille ( Vaccinium myrtillus ) ; le nom de l’espèce vient du latin "geometria" = géométrie, probablement à cause de sa structure symétrique.

Noms communs : “bilberry cactus”, “blue candle”, “blue-flame”, “blue myrtle cactus”, “our-father”, “whortleberry cactus” (anglais) ; "chandelle bleue" (français) ; “cacto-vela-azul” (portugais) ; “garambullo”, “mirtilocactus”, “padre nuestro”, “quisco” (espagnol) ; “heidelbeerkaktus”, (allemand).

Plante colonnaire, très ramifiée, qui, avec le temps, forme une épaisse structure en candélabre, dont la hauteur et la largeur peuvent atteindre 5 m, aux tiges arquées, dressées, d’environ 10 cm de diamètre, de couleur vert bleuté.

JPEG - 93.6 ko
Myrtillocactus geometrizans du Mexique forme des structures colonnaires en candélabre qui mesurent jusqu’à 5 m. Fruits bleus comestibles, de 10-20 mm, rappellant les myrtilles. Forme horticole huppée © Giuseppe Mazza

Les tiges ont 5 ou 6 côtes, à la marge arrondie, et des aréoles elliptiques longues de 5 à 19 mm, espacées de 2 cm à 3,5 cm ; ces dernières sont munies de 5 à 9 épines radiales, rigides, de 2 à 10 mm de longueur, de couleur brun-rouge, tendant à virer au gris avec le temps, et une épine centrale, parfois présente, longue de 2 à 6 cm, noire tendant au gris. Les fleurs, de 2 ou 3 cm de long et 2,5 cm à 3,5 cm de diamètre, prennent naissance à partir de chaque aréole, par groupes de 5 à 9 ; les tépales de 8 à 15 mm de longueur et de 4 à 7 mm de large sont oblongs, les extérieurs étant vert jaunâtre avec une marge dentelée, les intérieurs blanc jaunâtre.

Les fruits globuleux, mesurant de 10 à 20 mm de long, de couleur similaire à celle des myrtilles, contiennent des graines de 1 à 2 mm ; leur pulpe est comestible.

La reproduction peut se faire par semis ou par bouturage, en plein été, en ayant soin de bien laisser sécher la plaie de la bouture avant de la mettre à enraciner.

Plante de grande valeur ornementale et paysagère, en raison de sa forme et de sa couleur, complément idéal de vastes jardins "désertiques", dans les régions aux hivers doux et secs. Elle doit être cultivée en plein soleil, ou au moins dans des conditions de luminosité maximale, en terrain particulièrement drainant, en raison de sa sensibilité à la pourriture par excès d’humidité ; le substrat sera composé de 50% de terre commune de jardin, enrichie en fumier, et, pour le reste, de sable (ou de perlite) et de gravier concassé lavé, en proportions égales.

Elle peut supporter, dans un sol sec et pendant une courte période, des températures allant jusqu’à -4 °C, mais il est préférable de ne pas l’exposer à des températures inférieures à 8 °C, afin d’éviter la formation de points inesthétiques et une subérification à la surface de la tige ; par conséquent, lorsque les conditions climatiques ne permettent pas sa culture en plein air, elle doit cultivée dans des pots de grande capacité, dans les conditions indiquées ci-dessus.

En été, pendant la période végétative, la plante doit être arrosée régulièrement, tout en laissant complètement s’assécher le terrain entre les arrosages ; en hiver elle doit être conservée au sec. La plante est l’une des plus utilisées par les collectionneurs comme porte-greffe et les formes à crête sont particulièrement appréciées et recherchées. Les fleurs, bouillies ou frites, ainsi que les fruits, frais ou secs, sont consommés dans les régions d’origine.

L’espèce est inscrite à l’Annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Cereus geometrizans Mart. ex Pfeiff. (1837) ; Cereus pugioniferus Lem. (1838) ; Myrtillocactus grandiareolatus Bravo (1932) ; Myrtillocactus geometrizans var. grandiareolatus (Bravo) Backeb. (1960).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des CACTACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_M-125-3_Myrtillocactus_geometrizans
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants