Orania sylvicola

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 211.5 ko
Originaire des forêts humides du sud-est asiatique, où les feuilles et les tiges sont utilisées dans les habitations rurales, Orania sylvicola atteint les 20 m de hauteur © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de Bornéo, de Java, de Malaisie péninsulaire, de Singapour, de Sumatra et de Thaïlande péninsulaire où elle pousse dans les forêts humides du niveau de la mer jusqu’à environ 1000 m d’altitude.

Le genre a été dédié au prince Willem van Oranje Nassau (1792-1849), qui devint roi des Pays-Bas sous le nom de Willem II ; le nom de l’espèce est le substantif latin “sylvicola, ae” = habitant des forêts, en référence évidente.

Noms communs : ibul palm (anglais) ; iwul (Java) ; ibul, kayu baluhur (Malaisie) ; kapun, pon (Thaïlande).

JPEG - 250.7 ko
Peu exigeant sur le sol, et très décoratif dans les jardins tropicaux © Giuseppe Mazza

Orania sylvicola (Griff.) H.E.Moore (1962) est une espèce monoïque inerme, haute de 15 à 20 m, à la tige solitaire dressée, de 15 à 25 cm de diamètre, lisse, grisâtre, sur laquelle sont visibles les traces annulaires d’implantation des feuilles tombées distantes d’environ 8 cm. Les feuilles, sur un pétiole de 0,5 à 1 m de long, sont pennées, longues de 3,5 à 4 m, avec des folioles régulièrement disposées le long du rachis, retombantes, de 0,7 à 1 m de long, et de 5 à 8 cm large dans leur partie centrale, linéaires à l’apex irrégulièrement dentés, tronquées à l’apex et dentées pour les terminales, coriaces, de couleur vert intense au-dessus, brun grisâtre en-dessous. Les bases foliaires, longues de 60 à 80 cm, aux marges fibreuses et recouvertes d’une pubescence rouge-brun à l’extérieur, enveloppent seulement partiellement la tige dans les feuilles les plus externes. Inflorescences, sur un pédoncule long de 30 à 80 cm, prenant naissance entre les feuilles (interfoliaires), longues de 0,8 à 1 m, avec de nombreux rachillets, longs de 25 à 40 cm, portant des fleurs unisexuées réunies en groupes de trois (une fleur femelle entre deux fleurs mâles).

Les fruits globuleux, de 3,5 à 4,5 cm de diamètre, initialement de couleur verte, puis vert jaunâtre à maturité, contiennent une seule graine globuleuse de 3 à 4 cm de diamètre ; les fruits sont extrêmement toxiques.

La propagation se fait à partir des graines, préalablement immergées dans l’eau pendant deux jours, dans un récipient mesurant au moins 20 cm de hauteur, car l’hypocotyle pousse très en profondeur, dans un substrat drainant riche en humus maintenu humide à une température de 26 à 30 °C, avec des temps de germination de 1 à 3 mois.

Palmier aux caractéristiques ornementales incontestables, utilisable dans les parcs et les jardins comme spécimen isolé, en groupe ou au bord des routes, exclusivement dans les régions au climat tropical et subtropical humide, ne supportant pas les températures proches de 0 °C, même pour une courte durée. Il nécessite une exposition en plein soleil à l’âge adulte, partiellement ombragée pendant les premières années de croissance, et n’est pas particulièrement exigeant sur le sol, pourvu qu’il soit drainant et maintenu presque constamment humide. Les tiges sont utilisées dans la construction et les feuilles comme couverture des habitations rurales.

Synonymes : Macrocladus sylvicola Griff (1845) ; Orania macrocladus Mart. (1845).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/o-135-2_orania_sylvicola
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants