Oxalis floribunda

Famille : Oxalidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 128.3 ko
Facile à cultiver l’Oxalis floribunda supporte le froid mais aime le soleil © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de l’Amérique du Sud ( Argentine, Brésil, Chili, Paraguay et Uruguay ) où elle pousse en plein soleil, à la lisière des forêts, sur des sols principalement sableux ou salins.

Le nom du genre résulte de la combinaison des termes grecs "oxys" = acide et "hals, halos" = sel, par référence au goût acidulé et salé de la plante ; le nom de l’espèce est le terme néo-latin "floribunda" = qui produit de nombreuses fleurs, florifère.

Noms communs : bent wood-sorrel, bent woodsorrel, jointed woodsorrel, oxalis, pink oxalis, pink sorrel, pink wood sorrel, pink-sorrel, shamrock, shamrock oxalis, sorrel, sourgrass, wood sorrel (anglais), oxalis rose (français), acetosella floribunda, trifoglio fiorifero (italien), vinagrillo, vinagrillo morado (espagnol) , Wald-Sauerklee (allemand).

L’ Oxalis floribunda Lehm. ( 1826 ) est une espèce herbacée pérenne haute de 10 à 40 cm qui a des racines rhizomateuses et une tige herbacée, courte, droite, plutôt charnue, très ramifiée et des feuilles persistantes composées de trois folioles obcordées, légèrement tomenteuses, longues et larges d’environ 1,5 cm, portées sur un pédoncule long de 5 à 15 cm.

Les inflorescences, axillaires et nombreuses, sont portées sur un scape long de 10 à 18 cm, filiforme et élargi à la base ; ce sont des cymes ombelliformes qui portent un nombre variable de fleurs sur des pédicelles longs d’environ 3,5 cm , d’abord pendants puis dressés lors de l’ouverture de la fleur, avec des sépales oblongs et verts qui ont deux lignes rouges à l’apex, une corolle en forme d’entonnoir qui comporte 5 pétales obcordés-cunéés avec un apex crénelé, longs de 1 à 1,5 cm, finement pubescents en partie basse et de couleur rose avec des veines plus foncées. Il existe une variété à fleur blanche.

Les fruits sont des capsules pointues longues de 1 à 2 cm. On reproduit cette plante au moyen de ses graines ou bien, très facilement, par division.

C’est une espèce qui présente le phénomène de l’hétérostylie avec au moins deux types de fleurs, certaines avec des styles courts qui ne dépassent pas la longueur des anthères, d’autres avec des styles plus longs, ce qui empêche l’auto-fécondation et rend nécessaire la fécondation croisée et si donc l’on a affaire à l’un de ces types il n’y aura pas de production de graines et la reproduction devra se faire par l’intermédiaire des racines rhizomateuses.

C’est une espèce très appréciée pour la durée de sa floraison qui s’étend du printemps à l’automne, pour la facilité de sa culture et sa rusticité, vu qu’elle peut supporter des températures allant jusqu’à – 15 °C au niveau des racines rhizomateuses.

Elle a besoin d’une exposition en plein soleil pour une floraison optimale ou, au maximum, d’un ombrage léger. Elle n’est pas particulièrement exigeante en ce qui concerne les sols bien qu’elle préfère ceux qui sont légers, riches en substances organiques et sableux.

Elle est particulièrement appropriée pour les bordures, les jardins de rocaille et comme couvre-sol.. Il faut avoir présent à l’esprit le fait qu’elle est potentiellement envahissante car elle s’étend rapidement grâce à ses racines rhizomateuses. Elle s’accommode aussi de la culture en pot à condition d’utiliser un terreau bien drainé ayant les caractéristiques indiquées plus haut.

Synonymes : Oxalis martii Lodd. (1829) ; Oxalis sericea (Progel) Arechav. (1900) ; Oxalis glandulosa Larrañaga (1923) ; Oxalis arechavaletae Herter (1943).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des OXALIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_O-13-1_Oxalis_floribunda
_O-13-8_Oxalis_floribunda
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants