Paphiopedilum purpuratum

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire de Chine méridionale (Guangdong, Guangxi, Hainan et Yunnan) et du Vietnam septentrional où elle pousse dans les forêts et les bosquets, généralement sur les sols rocheux recouverts de mousse ou par des débris végétaux jusqu’à environ 1500 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des termes grecs “Παφια” (Paphia), attribue d’Aphrodite, et “πεδιλον” (pedilon) = sandale, en référence à la forme du labelle ; le nom spécifique est l’adjectif latin “purpuratus, a, um” = vêtu de pourpre, en référence évidente.

Noms communs : Hong Kong lady’s slipper orchid, purple paphiopedilum (anglais) ; zi wen dou lan (chinois) ; lan hài tía (vietnamien).

Paphiopedilum purpuratum (Lindl.) Stein (1892) est une espèce terrestre aux feuilles distiques oblongues-elliptiques à l’apex pointu ou bi-tridenté, de 8 à 16 cm de longueur et de 2 à 4 cm de largeur, coriaces, de couleur vert clair maculées de vert foncé sur la face supérieure, uniformément vert pâle au-dessous. Hampe florale terminale, dressée ou sub-dressée, de couleur pourpre violet et recouverte d’un court duvet blanc, longue de 10 à 18 cm, portant une fleur, rarement deux, de 8 à 9 cm de diamètre ; pédicelle et ovaire d’environ 5 cm de longueur. Sépale dorsal ovale à l’apex pointu et aux marges légèrement ciliées et rétrofléchies, de 3 à 4,5 cm de longueur et de largeur, de couleur blanche nuancée de vert à la base avec des marbrures brun-pourpre, sépales latéraux réunis pour former un unique sépale (synsépale) ovale-lancéolé derrière le labelle, long de 2 à 4 cm et large de 1 à 1,6 cm, de couleur blanc verdâtre marbrée de vert. Pétales oblongs légèrement ondulés à l’apex pointu et aux marges ciliées, longs de 4 à 6 cm et larges de 1 à 1,8 cm, de couleur pourpre nuancée de vert et pointillée de marron foncé à la base avec des marbrures pourpre foncé. Labelle sacciforme, long de 3,5 à 6 cm et large de 2,2 à 2,6 cm, de couleur brun-pourpre avec des veines plus sombres, et staminoïde luniforme aux lobes latéraux pointus et recourbés vers l’intérieur et à dent pointue à l’apex, long de 0,8 cm et large de 1 cm, de couleur vert jaunâtre nuancée de pourpre.

JPEG - 125.8 ko
Paphiopedilum purpuratum est une espèce terrestre de Chine méridionale. Pour sa beauté et sa récolte inconsidérée on compte dans la nature moins de 250 exemplaires matures et elle est inscrite sur la liste rouge comme étant à haut risque d’extinction. Cependant elle survivra en culture avec ses fleurs fascinantes de 8-9 cm de diamètre © Giuseppe Mazza

La reproduction se fait par semis, in vitro, et par division, à la reprise végétative, de chaque section constituée d’au moins trois touffes. Espèce de grande valeur ornementale, autant pour ses fleurs que pour son feuillage, particulièrement appréciée des collectionneurs, nécessitant une exposition semi ombragée, des températures intermédiaires en été, comprises entre 20 et 30 °C, fraîches en hiver, entre 16 et 20 °C, avec des valeurs minimales nocturnes de préférence non inférieures à 10 °C, une humidité élevée, entre 60 et 80 %, et une ventilation constante. Arrosages réguliers et abondants de la fin du printemps au milieu de l’automne, plus réduits en hiver, mais sans laisser sécher complétement le substrat, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée. Elle est généralement cultivée en pots sur un compost particulièrement drainant constitué de fragments d’écorce de calibre moyen, de sphaigne ou de fibre de coco et de matériaux inertes, tels que de l’agriperlite ou des billes de polystyrène expansé. Fertilisation mensuelle pendant la période végétative avec un produit équilibré hydrosoluble, contenant des oligoéléments, au quart de la dose mentionnée sur le conditionnement, voire moins. Les rempotages seront effectués à la fin de la floraison.

En raison de sa récolte inconsidérée, de la déforestation et de l’anthropisation excessive, la population est fragmentée et réduite drastiquement à un nombre estimé d’individus matures (2015) inférieur à 250, c’est pour cette raison que l’espèce a été inscrite sur la liste rouge de l’International Union for Conservation of Nature (IUCN) comme “Critically Endangered” (à haut risque d’extinction dans la nature dans un proche avenir).

L’espèce est inscrite à l’annexe I de la CITES (espèce menacée d’extinction pour laquelle le commerce est admis uniquement dans des circonstances exceptionnelles).

Synonymes : Cypripedium purpuratum Lindl. (1837) ; Menephora bicolor Raf. (1838) ; Cypripedium sinicum Hance ex Rchb.f. (1852) ; Paphiopedilum sinicum (Hance ex Rchb.f.) Stein (1892) ; Paphiopedilum purpuratum (Lindl.) Pfitzer (1894) ; Cordula purpurata (Lindl.) Rolfe (1912) ; Paphiopedilum aestivum Z.J.Liu & J.Yong Zhang (2001) ; Paphiopedilum purpuratum var. hainanense F.Y.Liu & Perner (2001).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/p-582-1_paphiopedilum_purpuratum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants