Paracanthurus hepatus

Famille : Acanthuridae

 

GIF - 5.6 ko

 

Texte © Giuseppe Mazza

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 89.5 ko
Un Chirurgien bleu (Paracanthurus hepatus) avec les nageoires étendues dans toute sa splendeur © G. Mazza

Le Chirurgien bleu ( Paracanthurus hepatus - Linnaeus, 1766 ) appartient à la classe des Actinopterygii, les poissons à nageoires rayonnées, à l’ordre des Perciformes t à la famille tropicale diversement colorée des Acanthuridae.

Le nom de genre Paracanthurus, vient du grec “para” = voisin, et de "anthurus", nom d’un genre bien connu de poissons appartenant à la même famille zoolo- gique.

Donc, il s’agit d’un petit poisson chirurgien, à la lame tranchante typique de chaque côté du pédoncule caudal, comme l’enseigne le nom "acanthurus" qui à son tour dérive du grec "akantha" = épine, et "ura" = queue.

Le qualificatif de l’espèce hepatus, vient du grec "hepar" = foie, puis en latin "de la couleur du foie", en raison d’une banale erreur de Linné. Quand il a décrit ce poisson, le père de la classification zoologique avait en fait devant ses yeux un spécimen mort, conservé, chez lequel la splendide couleur bleue était devenue rougeâtre, comme le foie.

JPEG - 74.6 ko
La lame tranchante du pédoncule caudal est empoisonné ; le dessin est un avertissement pour les importuns © Giuseppe Mazza

Zoogéographie

Le chirurgien bleu a une distribution très vaste dans les eaux tropicales de l’Océan Indien, à partir de l’Afrique du Sud, à l’exclusion de la Mer Rouge, jusqu’à l’Océan Pacifique, Japon compris, mais il n’atteint pas la côte américaine. La colonisation s’arrête aux îles Kiribati, Samoa et Tonga.

Écologie-Habitat

Il vit dans les formations coralliennes dans quelques mètres d’eau, mais également sur les surplombs des récifs jusqu’à 40 m de profondeur. Les jeunes se réfugient souvent dans les ramifi- cations cespiteuses de Pocillopora eydouxi ou d’ Acropora.

Un remède sûr contre les prédateurs de grande taille, mais pas contre l’homme. Les pêcheurs, qui les chassent pour le commerce aquariologique sont sans scrupules ; il suffit en fait de détacher ces coraux et de les glisser sous l’eau dans un sac plastique. Les poissons sont ensuite récupérés calmement, avec un double dommage environnemental.

JPEG - 60.9 ko
Un jeune spécimen. Dans les grands aquariums publics, bien entretenu, il peut vivre 20 ans © Giuseppe Mazza

Morphophysiologie

Il peut atteindre 31 cm, mais la taille moyenne est d’environ 20 cm.

Le corps est plat, presque ovale, est très similaire à celui d’ Acanthurus, avec une unique grande nageoire dorsale avec 9 rayons épineux et 19 ou 20 rayons mous. L’anale est symétrique légèrement plus courte, avec 3 épines et 18 ou 19 rayons inermes ; les ventrales, de taille modeste, ont une épine et 3 rayons mous ; les pectorales sont relativement grandes avec la pointe arrondie, transparentes à l’apex mais noires à la base et avec une lumineuse tache jaune ; la queue est plus ou moins tronquée.

La lame tranchante du pédoncule caudal est reliée à une glande à venin, soulignée par le triangle jaune qui part de la queue pour se greffer dans le dessin noir qui traverse le corps, cachant l’œil. Tout le reste est d’un bleu étincelant, mais chez quelques rares spécimens, provenant de certaines régions, le ventre est jaune. La bouche est petite, dotée de dents minuscules implantées sur les mâchoires. Certaines sont fines, recourbées, d’autres plus larges au bord dentelé.

JPEG - 70.3 ko
Un spécimen rare de Paracanthurus hepatus au ventre jaune © Giuseppe Mazza

Éthologie-Biologie reproductive

Le chirurgien bleu nage habituellement en petits groupes de 5 ou 6 individus. Les jeunes se nourrissent exclusivement de zooplancton, les adultes également de certaines algues.

La reproduction se fait par des œufs pélagiques et les nouveau-nés ont une espérance de vie de 20 ans.

Bien que l’espèce soit beaucoup pêchée pour les aquariums et devienne rare dans certaines zones, la vulnérabilité est heureusement encore faible : 28 sur 100, grâce à un possible doublement de la population en 15 mois seulement.

Synonymes

Acanthurus hepatus - Linnaeus, 1766 ; Acanthurus theuthis - Lacepède, 1802 ; Paracanthurus theuthis - Lacepède, 1802 ; Teuthis hepatus - Linnaeus, 1766.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_P-74-5_Paracanthurus_hepatus
_P-74-7_Paracanthurus_hepatus
_P-74-10_Paracanthurus_hepatus
_P-74-9_Paracanthurus_hepatus
_P-74-11_Paracanthurus_hepatus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants