Paxillus involutus

GIF - 5.4 ko

 

Texte © Pierluigi Angeli

 

 

Traduction en français par Jean-Marie Epitalon

 

 

JPEG - 140 ko
Le chapeau du Paxillus involutus est d’abord convexe, puis plat et enfin en entonnoir © Giuseppe Mazza

Famille : Paxillaceae Lotsy, 1907

Genre : Paxillus Fries, 1836

Paxillus involutus (Batsch : Fries) Fries, 1838

Le nom derive du latin “involutus” enroulé, replié vers l’intérieur ; en référence à la marge du chapeau.

Cette espèce est aussi connue sous les noms populaires ou dialectaux, en Italie : “Pacsillo accartocciato”, “Pacsillo involuto” ; en France : “Paxille enroulé” ; en Espagne : “Paxilla de marge involut”, “Paxilo enrollado”, “Orriondo hitzaile” ; en Allemagne : “Kahler Krempling”, “Kahle”, “Verkahlende Krempling” ; en Angleterre : “involute paxillus”, “brown roll-rim”, “common roll-rim”, “poison pax”.

Description du genre

Le genre Paxillus est caractérisé par un aspect de clitocybe quand il est terricole et de pleurote ou de bolet quand il est lignicole. Il a un sporophore charnu, de taille moyenne à grande, un chapeau de convexe à déprimé dont la surface est glabre ou tomenteuse, de brun, ocre-brun à beige olivâtre, parfois virant après frottement d’abord au rosâtre puis au noirâtre ; une marge très enroulée ; ses lamelles épaisses, décurrentes sur le pied, se séparent facilement du chapeau ; le pied, plus ou moins excentré ou latéral, a une couleur approchante de celle du chapeau ; l’odeur et la saveur ne sont pas significatives. Les spores sont ellipsoïdes, des cheilo-cystides, pleuro-cystides et caulo-cystides sont présents. La sporée est brun-rouille.

JPEG - 125.5 ko
Commun mais toxique même cuit, il peut atteindre 10cm de diamètre © Giuseppe Mazza

Description de l’espèce

Chapeau  : 4-10 cm, initialement con- vexe, puis rapidement plan et enfin en entonnoir, marge très enroulée puis incurvée vers le bas, quelquefois lobée ; surface finement feutrée, veloutée, tomenteuse, opaque, visqueuse par temps humide, de couleur brun-olive, brun-rougeâtre, brun-ocre, ou aussi cannelle, virant au toucher au brun-roux.

Hyménium  : lamelles épaisses, décur- rentes, arquées, fourchues ou ramifiées près du pied, pas très grandes, facilement séparables du chapeau, de couleur ocre pâle à brun, au toucher deviennent brun-tabac sombre.

Pied  : 3-7 × 1-2 cm, cylindrique, rétréci et incurvé à la base, excentrique, plein, fibreux, plus ou moins de la couleur du chapeau mais avec des tons ocres puis bruns, brun-roux sombres au toucher.

Chair  : compacte, ferme puis molle, de couleur jaune puis brun rougeâtre au toucher. Odeur quasi nulle, agréable, saveur amère.

Habitat : pousse en été et en automne, en groupe, dans les bois de feuillus ou de conifères.

Comestibilité  : toxique.

JPEG - 45.7 ko
Basides, cystides et spores de Paxillus involutus © Pierluigi Angeli

Microscopie  : spores ellipsoïdes, lisses, guttulées, 6,87-10 × 5-6,8 µm, Qm = 1,42, brun roux en masse. Basides en forme de massue, tétrasporées, avec des anses d’anastomose, 37,5-45 × 8,25-10,75 µm. Cystides fusiformes, 65-87,5 × 12,5-16,25 µm.

Remarques  : il s’agit d’une espèce plutôt commune, se trouvant dans tous types de bois en automne. Cette espèce, qui autrefois était considérée comme toxique seulement crue mais était donnée pour bon comestible, une fois cuite, est maintenant toujours considérée comme toxique à cause de nombreux cas d’intoxication.

Peut ressembler à Paxillus filamentosus (Scopoli) Fries 1838, qui lui, pousse sous les aulnes ( Alnus glutinosa Linneo et Alnus incana Linneo est de taille plus petite et a un chapeau squameux et des lamelles qui ne se tachent pas au toucher ; le Paxillus rubicundulus Orton 1969, de taille moyenne, avec des fibrilles cuivrées sur le chapeau et des lamelles qui se tachent de rougeâtre.

Synonymes : Agaricus involutus Batsch 1786 (basionimo) ; Omphalia involuta (Batsch) Gray, 1821 ; Rhymovis involuta (Batsch) Rabenhorst 1844 ; Agaricus contiguus Bulliard. 1785.

 

→ Pour des informations générales sur les champignons voir ici.

→ Pour apprécier la biodiversité des CHAMPIGNONS et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_P-500-1_Paxillus_involutus
_P-500-2_Paxillus_involutus
_P-500-3_Paxillus_involutus
_P-500-4_Paxillus_involutus
_P-500-5_Paxillus_involutus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants