Pentadesma butyracea

Famille : Clusiaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 74.5 ko
La Pentadesma butyracea est un arbre tropical aux fruits comestibles, doux à maturité © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire du Sud-Ouest de l’Afrique ( Bénin, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Nigeria, Sierra Leone, Togo et République démocratique du Congo ) où elle pousse dans les forêts pluviales denses, sur les rives des fleuves et dans les zones marécageuses.

Le nom du genre est issu de la combinaison des termes grecs "penta" = cinq et "desma" = faisceau, par référence aux étamines réunies en cinq faisceaux ; le nom de l’espèce vient du latin "butyrum" = beurre, par référence à la présence d’huile dans les graines.

Noms communs : black mango tree, butter tree, candle tree, candle butter tree, kanya, tallow tree ( anglais ), arbre à beurre, arbre à chandelle, lami ( français ), mamao, mata passo, pau ova ( portugais ), arbol del sebo ( espagnol ).

La Pentadesma butyracea Sabine ( 1824 ) est un arbre sempervirent ou semi-caduc qui perd en partie ses feuilles pendant la saison sèche, haut jusqu’à environ 30 m et avec un diamètre atteignant 1,3 m. Son écorce est brunâtre et finement fissurée dans le sens longitudinal.

Les feuilles, portées sur un pétiole long d’environ 2,5 cm, sont opposées et regroupées à l’extrémité des branches, de forme en général obovale, longues de 10 à 20 cm et larges de 3 à 7 cm, coriaces, de couleur vert vif et brillantes en partie supérieure, vert clair en partie basse et piquetées de glandes résineuses.

Les inflorescences en pannicule portent de 1 à 7 fleurs aux pétales ovales longs de 6 cm, de couleur blanc rougeâtre ou blanc verdâtre et de nombreuses étamines réunies en cinq faisceaux soudés à leur base. Les fleurs dégagent une odeur qui rappelle celle du beurre rance.

Les fruits sont des baies ellipsoïdes de couleur brun rougeâtre, à l’apex pointu, de 10 à 15 cm de long et de 6 à 10 cm de diamètre, qui contiennent une pulpe jaune, comestible et douce chez les fruits mûrs, amère chez les fruits verts, dans laquelle sont plongées de 3 à 15 graines aplaties, longues de 3 à 4 cm et de couleur marron.

On reproduit facilement cette plante au moyen de ses graines qui doivent être mises en terre le plus vite possible car elles perdent rapidement leur capacité à germer. Le substrat doit être drainant, riche en humus, et avoir une température de 22 à 26 °C. Elles germent au bout d’environ 2 semaines. Parfois la germination débute sur le fruit même.

C’est une espèce peu cultivée en dehors de ses aires d’origine. Elle a besoin d’un climat tropical humide avec une pluviosité annuelle supérieure à 1.000 mm.

Les graines contiennent 30 à 40 % d’une huile constituée de 54 % d’acide oléique, de 45 % d’acide stéarique, de 1,2 % d’acide palmitique et divers amino-acides. L’huile peut être extraite par pression ou par cuisson. Elle est solide à la température ambiante, presque dépourvue de goût, de couleur jaune et ne rancit pas. Elle est utilisée pour la cuisson et dans la fabrication de la margarine, de savons, de bougies, dans l’industrie cosmétique, etc.

Cet arbre dont le bois est dur, résistant, de couleur jaunâtre ou rosé, facile à travailler et peu attaqué par les insectes est utilisé de diverses façons pour la fabrication de constructions, de bateaux et de parties de véhicules. Localement il est employé aussi comme combustible et pour la reforestation. Des décoctions de racines et d’écorce sont utilisées dans la médecine traditionnelle.

Synonymes : Pentadesma parviflora Exell (1927).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des CLUSIACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_P-99-12_Pentadesma_butyracea
_P-99-3_Pentadesma_butyracea
_P-99-5_Pentadesma_butyracea
_P-99-7_Pentadesma_butyracea
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants