Phalaenopsis pulchra

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire des Philippines où elle pousse dans les forêts humides à proximité des cours d’eau jusqu’à environ 600 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des substantifs grecs “φάλαινα” (phalaina) = papillon et “ὄψις“ (opsis) = aspect, en référence évidente ; le nom spécifique est l’adjectif latin “pulcher, chra, chrum” = beau.

Noms communs : purple orchid (anglais).

Phalaenopsis pulchra (Rchb.f.) H.R.Sweet (1968) est une espèce épiphyte aux tiges courtes enveloppées par les bases foliaires imbriquées et aux feuilles charnues oblongues-elliptiques à l’apex légèrement pointu, longues de 12 à 18 cm et larges de 5 à 6 cm. Inflorescences latérales arquées, longues de 10 à 25 cm, portant quelques fleurs charnues, brillantes, de couleur magenta foncé uniforme avec des taches jaunes sur les lobes latéraux du labelle, de longue durée, environ 4 semaines, de 4 à 5 cm de diamètre. Sépales ovales-elliptiques à l’apex légèrement pointu, de 1,8 à 2,6 cm de longueur et 1 à 1,5 cm de largeur, pétales de forme elliptique à ovale-elliptique à l’apex plus ou moins pointu, de 1,6 à 2,2 cm de longueur et 0,8 à 1 cm de largeur. Labelle trilobé, de 1,8 à 2,3 cm de longueur et de 1,6 à 2 cm de largeur, aux lobes latéraux dressés à l’apex tronqué et au lobe médian flabellé, charnu, caréné le long de la ligne médiane et pourvu de poils épars au centre à proximité de l’apex. La colonne, légèrement arquée, est longue de 0,8 à 1,2 cm. Elle se reproduit par semis, in vitro, par micro propagation et au niveau amateur à partir des jeunes plantes qui se forment facilement sur l’inflorescence (en jargon “keiki”, signifiant “fils” en langage hawaïen), qui peuvent être séparées lorsqu’elles ont formé un bon appareil racinaire.

JPEG - 146.3 ko
Phalaenopsis pulchra épiphyte des Philippines aux feuilles de 12-18 cm dont les fleurs voyantes, de 4-5 cm de diamètre, durent presque un mois © Giuseppe Mazza

Espèce aux fleurs particulièrement attrayantes pour leur couleur et leur consistance, nécessitant une exposition lumineuse, voire quelques heures de soleil direct le matin en hiver, des températures intermédiaires, comprises entre 20 et 32 °C, avec des valeurs minimales nocturnes en hiver non inférieures à 13 °C et des amplitudes thermiques journalières élevées, une humidité élevée, entre 75 et 90 %, et un mouvement constant de l’air. Les arrosages devront être réguliers pendant toute l’année, mais sans stagnation, seulement légèrement plus espacés en hiver en correspondance avec les températures plus basses, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau déminéralisée ou osmosée. Fertilisation toutes les deux semaines de préférence avec un produit équilibré hydrosoluble, contenant des oligoéléments, au quart de la dose conseillée sur le conditionnement, à suspendre pendant les mois d’hiver. Elle peut être montée sur troncs, morceaux d’écorce, radeau de liège ou de racines de fougères arborescentes, avec de la sphaigne à la base pour maintenir l’humidité, ou cultivée en pots ou en paniers sur un substrat drainant et aéré qui peut être constitué de fragments d’écorce de calibre moyen et de sphaigne avec ajout de matériaux inertes ; les rempotages seront effectués à la fin de la floraison. Dans le cas de températures moyennes constamment élevées et d’amplitudes thermiques journalières basses cette espèce tend à produire de longues tiges portant uniquement des keiki, mais qui à leur tour peuvent fleurir sur la plante mère ; les tiges ne seront taillées que lorsqu’elles seront complétement sèches.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Phalaenopsis lueddemanniana var. pulchra Rchb.f. (1875) ; Phalaenopsis lueddemanniana var. purpurea Ames & Quisumb. (1932) ; Polychilos pulchra (Rchb.f.) Shim (1982).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/p-584-1_phalaenopsis_pulchra
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants