Phellodon tomentosus

GIF - 5.2 ko

 

Texte © Massimiliano Berretta

 

 

Traduction en français par Jean-Marie Epitalon

 

 

JPEG - 151.2 ko
Phellodon tomentosus pousse dans les bois de conifères ou mixtes, souvent sous les épicéas © Giuseppe Mazza

Famille : Bankeraceae Donk 1961

Genre : Phellodon P. Karsten 1881

Phellodon tomentosus (Linnaeus ex Fries) Banker 1906

L’étymologie de l’espèce dérive du latin “tomentosus” qui signifie « duveteux, velouté » à cause de la consistance de son chapeau. En Italie, en Espagne ou en France, il n’y a pas de nom commun pour ce champignon ; en Allemagne, il est connu sous le nom de “Becherförmiger, Duftstacheling”, ”Dennestekelzwam” ; au Royaume Uni “Woolly Tooth”.

Description du genre  :

Les champignons de ce genre ont un basidiome stipité (ayant un pied), terricole, dont l’hyménophore à aiguillons est de consistance élastique, la chair est subéreuse (consistance de liège) et zonée avec une odeur semblable à un bouillon de viande chez les exemplaires secs, un système hyphal monomitique, sans anses d’anastomose, sans cystides, les basides sont tétrasporiques, la sporée est blanche, les spores sont non amyloïdes, presque globuleuses, légèrement échinulées et sans pore germinatif. Ce sont tous des champignons saprophytes. Espèce type : Phellodon niger (Fries) P. Karsten 1881.

JPEG - 128.3 ko
Le chapeau, non comestible, atteint 6 cm, se fondant souvent avec les voisins © Giuseppe Mazza

Description de l’espèce  :

Chapeau : le chapeau mesure 2-6 cm, souvent fondu avec les individus voisins, en buisson, plat ou déprimé au centre, d’abord velouté, feutré puis fibreux et squameux, blanc-gris-brunâtre chez le jeune, puis brun-jaunâtre, blanchâtre en bordure, zoné de façon concentrique.

Hyménium : aiguillons de couleur grise, très épais et courts (2 mm), décurrents.

Pied : le stipe est brunâtre, plus ou moins feutré, irrégulier, peut atteindre 3-4 cm de long et moins d’1 cm d’épaisseur.

Chair : brunâtre et mince, coriace et élastique.

Habitat : cresce in boschi di conifere e misti, più frequente sotto abete rosso.

Comestibilité  : sans aucune valeur.

Réactions : ne verdit pas ou réagit très faiblement avec KOH, réaction qui par contre a lieu avec Phellodon niger.

JPEG - 48.6 ko
Basides, spores et hyphes © Massimiliano Berretta

Microscopie  : spores hyalines, de sphériques à faiblement ellipsoïdes, épineuses, 3,1-3,6 X 2,7-3 µm.

Remarques : cette hydnacea est présent et commun dans toute l’Europe et en Amérique du nord, où se trouvent des bois de conifères, se présente presque toujours en touffes, la couleur est quasi blanche chez le jeune et devient, une fois adulte, très sombre, tout en gardant les aiguillons clairs. Une espèce similaire est Phellodon confluens (Persoon) Pouzar 1956, dont le chapeau n’est pas zoné et qui pousse surtout sous les feuillus, a la même absence de réaction au KOH et des spores légèrement plus grandes. Le genre le plus voisin est Hydnellum P.Karsten 1879, con odore spesso farinoso al taglio, ma soprattutto sporata brunastra con basidiospore largamente ellissoidali e verrucose.

Synonymes : Hydnum tomentosum Linnaeus 1753 (basionym) ; Phellodon cyathiformis (Schaeffer) P.Karsten 1881 ; Calodon tomentosus (Linnaeus) Maire 1937.

 

→ Pour des informations générales sur les champignons voir ici.

→ Pour apprécier la biodiversité des CHAMPIGNONS et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_P-504-1_Phellodon_tomentosus
_P-504-2_Phellodon_tomentosus
_P-504-3_Phellodon_tomentosus
_P-504-4_Phellodon_tomentosus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants