Philodendron martianum

Famille : Araceae

Texte © Pietro Puccio

 

Traduction en français de Christine Galliano

 

 

JPEG - 32.6 ko
Spathe de 15 cm avec un intérieur flamboyant © G. Mazza

Le Philodendron martianum Engl. (1899) est originaire des forêts pluvieuses du Brésil du Sud Est.

Le nom du genre est la combinaison des termes grecs « philos » = ami et « déndron » = arbre, en référence au port habituellement grimpant des espèces appartenant au genre ; le nom de l’espèce est dédié au botaniste allemand Carl Friedrich Philipp von Martius ( 1794-1868 ).

Noms communs : « flask philodendron », Von Martius’philodendron » (anglais) ; « babosa-de-pau », « babosa-de-arvore », « babosa do Mato », « pacova » (por- tugais).

Herbacée semi-épiphyte à feuillage persistant, grimpante, présentant des tiges courtes avec des entre-nœuds rapprochés et des feuilles vert foncé plutôt coriaces, allant jusqu’à 45 cm de long et de 15-20 cm de large, sur des pétioles plus ou moins fusiformes et spongieux à l’intérieur.

Les inflorescences axillaires simples sont constituées d’une spathe d’environ 15 cm de long de couleur vert-jaunâtre à l’extérieur sur la partie supérieure, rouge pourpre sur celle inférieure et d’un spadice blanc ; les fleurs sont unisexuées protogynes ( les fleurs femelles sont réceptive avant la maturité de celles mâles, empêchant ainsi l’autofécondation ), celles mâles occupent en particulier, la partie supérieure du spadice tandis que celles femelles sont regroupées sur la partie inférieure.

Se reproduit par semis ou par division. L’espèce peut être cultivée à l’extérieur dans les régions tropicales et subtropicales humides, où elle est utilisée, souvent, comme couvre-sol en position ombragée.

En pot, elle supporte longtemps des positions partiellement lumineuses, elle nécessite des substrats très poreux, drainants, riches en substances organiques et des températures au-dessus des 14-16°C, optimales aux alentours des 20-22°C, les arrosages doivent être fréquents en été, raréfiés en hiver, en évitant toujours la stagnation de l’eau qui peut provoquer des moisissures.

Toutes les parties de la plante contiennent des substances toxiques, notamment l’oxalate de calcium, potentiellement irritants.

Synonymes : Philodendron cannifolium Mart. ex Kunth (1841) ; Caladium macropus Kunth (1841) ; Caladium crassipes Engl. (1879).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des Aracées et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_P-106-6_Philodendron_martianum
_P-106-7_Philodendron_martianum
_P-106-8_Philodendron_martianum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants