Pinanga pachyphylla

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 359 ko
Rare en culture, Pinanga pachyphylla est originaire de Bornéo. Tiges d’environ 2 cm, hautes jusqu’à 3 m sur lesquelles on voit la trace de l’attache des feuilles tombées © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de Bornéo (Sarawak) où elle pousse dans les sous-bois des forêts humides aux sols sablonneux, acides et pauvres, connues localement sous le nom de “kerangas”, à basse et moyenne altitude.

Le nom de genre est la latinisation du nom malais ‘pinang’ ; le nom d’espèce est la combinaison de l’adjectif grec “παχύς” (pachys) = gros, épais, et du substantif “φύλλον” (phyllon) = feuille, en référence à l’épaisseur inhabituelle des feuilles.

JPEG - 254.4 ko
Les feuilles sont pennées, longues d’environ 1,2 m, aux nombreuses pinnules vert brillant © Giuseppe Mazza

Pinanga pachyphylla J. Dransf. (1991) est une espèce monoïque inerme, solitaire ou cespiteuse, aux tiges d’environ 2 cm de diamètre, mesurant jusqu’à 3 m de haut et sur lesquelles on remarque les traces en anneaux du point d’attache des feuilles tombées.

Les feuilles sont pennées, longues d’environ 1,2 m, aux nombreuses pinnules de couleur vert brillant, mesurant dans la partie médiane jusqu’à 50 cm de long et jusqu’à 2,5 cm de large, particulièrement épaisses, étroites, linéaires, à l’apex pointu, sauf les deux terminales, mesurant jusqu’à environ 6 cm de large, en queue de poisson, à l’extrémité tronquée et dentelée.

La base foliaire enveloppe entièrement la tige sur une longueur d’environ 25 cm formant une sorte de chapiteau tubulaire. Les inflorescences prennent naissance sous les feuilles (intrafoliaires) avec des ramifications de premier ordre, pendantes, mesurant jusqu’à 20 cm de longueur, aux rachillets longs de 10 à 12 cm, initialement de couleur verte, puis orangée en fruits, portant des fleurs unisexuées charnues disposées en triade caractéristique (une femelle au milieu et deux mâles). Les fruits sont ovoïdes à extrémité pointue, longs d’environ 1 cm, de couleur jaune orangé à maturité, disposés sur deux rangées opposées.

Espèce rare en culture aux pinnules d’épaisseur inhabituelle, cultivable dans les régions à climat tropical et subtropical humide, en exposition semi ombragée sur un sol même très pauvre, acide, drainant, maintenu constamment humide.

Par ses caractéristiques ornementales et sa taille compacte c’est un excellent sujet à cultiver en pots pour la décoration d’espaces en plein air, lorsque le climat le permet, ou de jardins d’hiver, de vérandas et d’intérieurs lumineux aux températures hivernales minimales qui ne doivent pas descendre au-dessous de 15 °C.

Arrosages réguliers du printemps à l’automne, de façon à maintenir le substrat constamment humide, plus réduits en hiver, en laissant sécher la couche supérieure avant d’arroser à nouveau.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/p-575-1_pinanga_pachyphylla
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants