Pomacanthus imperator

Famille : Pomacanthidae

 

GIF - 5.6 ko

 

Texte © Giuseppe Mazza

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 103.5 ko
Pomacanthus imperator atteint les 40 cm et il ne devra être hébergé qu’en aquariums publics © Giuseppe Mazza

Pomacanthus imperator - Bloch, 1787, appelé vulgairement Poisson-ange impérial, appartient à la classe des Actinopterygii, les poissons aux nageoires rayonnées, à l’ordre des Perciformes et à la famille des Pomacanthidae.

Le nom de genre vient du grec “poma” = couvercle et “akantha” = épine, en référence à l’épine sur l’opercule.

Le nom d’espèce imperator signifie en latin empereur, en référence à son aspect majestueux.

Zoogéographie

Il est chez lui dans les eaux tropicales de l’Indopacifique.

A titre indicatif, on le trouve le long de toute la côte africaine, de l’Afrique du Sud et Madagascar jusqu’à la Mer rouge et la Mer Arabique, aux Seychelles, à l’île Maurice, aux Maldives, en Inde, au Sri Lanka, à l’île Christmas, en Thaïlande, en Malaisie, en Australie, en Indonésie, en Micronésie, en Nouvelle-Guinée, en Nouvelle-Calédonie, aux Philippines, à Taïwan et en Chine, jusqu’au sud du Japon. Il a colonisé les Kiribati, les Samoa, les Tonga et Hawaï, mais pas les îles Marquises. Au sud, il atteint l’île Lord Howe, mais pas l’île de Pâques. Il a été introduit à Puerto Rico.

Écologie-Habitat

Il vit dans les formations coralliennes jusqu’à 100 m de profondeur.

Morphophysiologie

Le poisson-ange impérial peut atteindre les 40 cm. Le corps est comprimé latéralement, plus ou moins ovale et un peu plus haut que celui de ses congénères, avec une épine voyante à la base de l’opercule comme l’indique le nom scientifique.

La nageoire dorsale possède 13 où 14 rayons épineux et 17 à 21 mous ; l’anale a 3 rayons épineux et 18 à 21 mous ; les ventrales et les pectorales sont inermes et la caudale est plus ou moins arrondie.

JPEG - 107.3 ko
Les adultes atteignent les 100 m de profondeur et les jeunes ont une livrée très différente © Giuseppe Mazza

Le museau est bleu clair entouré d’une bordure bleue qui se prolonge sur l’épine operculaire et réapparait sur la tête, après la bande sombre qui masque l’œil.

Le front est jaune avec des reflets verdâtres et la zone proche des pectorales est bleu sombre, presque noire comme la partie basse ventrale, entourée de la bordure bleue habituelle. Mais la caractéristique particulière, qui saute immédiatement aux yeux, est constituée par les nombreuses rayures jaunes, sur fond bleu turquoise, qui traversent le corps.

Le bord de la nageoire dorsale et la caudale sont jaunes, tandis que la nageoire anale montre des dessins bleu clair et rougeâtres sur un fond sombre.

Les jeunes ont une livrée totalement différente. Ils sont complétement bleus, avec des dessins clairs qui deviennent concentriques vers la queue, et ils prennent progressivement l’aspect des adultes à partir de 10 à 12 cm.

Éthologie-Biologie reproductive

Les jeunes vivent en petits groupes dans les eaux peu profondes de la zone protégée du récif, tandis que les adultes, solitaires ou en couples, s’aventurent le long des corniches extérieures.

Ils se nourrissent d’éponges, d’ascidies, de divers organismes benthoniques et d’algues qu’ils sectionnent avec leurs dents tranchantes. Parfois on les voit nettoyer de leurs ectoparasites des poissons de grande taille tels que le poisson lune. Après la fécondation, les œufs sont confiés aux courants.

Le poisson-ange impérial est très pêché pour le marché aquariologique. Les populations peuvent doubler en 1,4 à 4,4 années, et leur régime alimentaire varié les protège des changements climatiques, mais malgré cela, bien que la situation ne soit pas encore grave, il a un indice de vulnérabilité relativement élevé, de 50 sur 100.

Synonymes

Acanthochaetodon imperator - Bloch, 1787 ; Acanthochaetodon nicobariensis - Bloch & Schneider, 1801 ; Chaetodon imperator - Bloch, 1787 ; Chaetodon nicobariensis - Bloch & Schneider, 1801 ; Holacanthus imperator - Bloch, 1787 ; Holacanthus nicobariensis - Bloch & Schneider, 1801 ; Pomacanthodes imperator - Bloch, 1787 ; Pomacanthus nicobariensis - Bloch & Schneider, 1801.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_P-60-13_Pomacanthus_imperator
_P-60-14_Pomacanthus_imperator
_P-60-2_Pomacanthus_imperator
_P-60-6_Pomacanthus_imperator
_P-60-9_Pomacanthus_imperator
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants