Pomacanthus navarchus

Famille : Pomacanthidae

 

GIF - 5.6 ko

 

Texte © Giuseppe Mazza

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 78.6 ko
Pomacanthus navarchus est une espèce hermaphrodite protérogyne qui peut s’hybrider avec P. xanthometopon © Giuseppe Mazza

Fréquent dans les aquariums publics, le Poisson-ange amiral ( Pomacanthus navarchus - Cuvier, 1831) appartient à la classe des Actinopterygii, les poissons aux nageoires rayonnées, à l’ordre des Perciformes et à la famille des Pomacanthidae.

L’étymologie du nom de genre vient du grec “poma” = couvercle et “akantha” = épine, en raison de la présence d’une épine défensive voyante saillant de l’opercule.

Le nom d’espèce dérive du latin “navarchus” = amiral de la flotte, en référence à la bande bleue qu’il porte à l’épaule comme les amiraux.

Zoogéographie

Il est présent dans les eaux tropicales de l’Océan Indien oriental et de l’Océan Pacifique occidental.

Pour donner une idée de sa distribution, on le trouve aux îles Andaman, aux îles Palaos, dans le nord de l’Australie, en Nouvelle-Guinée, aux îles Salomon, en Micronésie, aux Philippines, à Taïwan et dans la partie méridionale du Japon, aux îles Ryükyü. Vers le sud, il atteint la Grande Barrière de Corail australienne.

Écologie-Habitat

Il vit dans les eaux calmes des lagons limpides, parmi les coraux, et lorsque la zone est abritée, également sur le côté externe du récif jusqu’à environ 40 m de profondeur. Etant très timide il se tient dans l’ombre des coraux plats multicouches, prompt à se faufiler dans le labyrinthe de leurs formations au premier signe de danger.

Morphophysiologie

Il dépasse rarement les 26 cm. Le corps est plat, pratiquement rectangulaire, à part le museau allongé pour fouiller entre les coraux. Il comporte une grande nageoire dorsale arrondie à l’apex qui compte 13 ou 14 rayons épineux et 17 ou 18 mous. L’anale, également arrondie et pratiquement spéculaire, montre 3 épines et 18 rayons inermes. Les pectorales sont arrondies sur le bord inférieur et les ventrales, sans épines, sont longues et pointues. La caudale est arrondie.

La livrée a bien peu de rivaux. Sur la couleur de base jaune orangé, au-dessus des lèvres voyantes bleuâtres, on remarque, des deux côtés, une bande bleu électrique oblique qui traverse l’opercule et se termine peu avant l’attaque de la nageoire ventrale. En position plus arriérée, à la fin du premier tiers du corps une bande verticale analogue, légèrement incurvée, délimite une zone bleu violacé foncé qui se prolonge vers le bas, concernant l’ensemble de la nageoire anale pour remonter ensuite jusqu’à la base de la dorsale, délimitant, avec le bord bleu électrique habituel, la fin du corps et la zone du pédoncule caudale. Les nageoires ventrales sont bleu violacé, avec le bord antérieur bleu électrique présent également dans la ponctuation de l’anale et à son extrémité, comme dans le cas de la queue et de la dorsale. Sur les côtés, dans la partie jaune orangé du corps, les écailles portent une tache caractéristique bleu foncé qui enrichit la livrée en créant une sorte de réseau.

Les jeunes sont totalement différents : noirs avec des bandes verticales bleuâtres plus ou moins recourbées et une queue transparente. La coloration jaune orangé apparaîtra plus tard, à partir de la nageoire dorsale.

Éthologie-Biologie reproductive

Le poisson-ange amiral vit solitaire ou en couple. Il se nourrit d’algues et d’invertébrés marins, principalement des éponges et des ascidies, qu’il grignote avec ses lèvres robustes et ses nombreuses dents en brosse. C’est une espèce hermaphrodite protérogyne : la femelle peut se transformer en mâle, lorsqu’elle atteint une certaine taille.

Pomacanthus navarchus peut s’hybrider avec Pomacanthus xanthometopon.

Les œufs et les larves sont pélagiques et l’espérance de vie est d’environ 15 années. Les populations dans la nature peuvent doubler en 1,4 à 4,4 années et l’espèce a un indice de vulnérabilité modéré : 32 sur une échelle de 100.

Synonymes

Euxiphipops navarchus - Cuvier, 1831 ; Holacanthus navarchus - Cuvier, 1831 ; Pomacanthodes navarchus - Cuvier, 1831.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_P-270-5_Pomacanthus_navarchus
_P-270-7_Pomacanthus_navarchus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants