Psychopsis krameriana

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 45.3 ko
Psychopsis krameriana ressemble à un papillon en vol © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire d’Amérique centrale (Costa Rica et Panama) et d’Amérique du sud (Colombie, Equateur, Suriname et Venezuela), où elle croit dans les forêts humides jusqu’à 800 m d’altitude.

Le nom de genre est une combinaison des mots grecs “psyche” = papillon et “ópsis” = similitude, en référence évidente ; l’espèce est dédiée au jardinier en chef Allemand Kramer qui pris soin de la première plante introduite en Europe.

Noms communs : Kramer’s butterfly orchid (anglais) ; orquidea mariposa (espagnol).

Psychopsis krameriana (Rchb.f.) H.G.Jones (1975) est une espèce épiphyte a pseudobulbes globuleux, légèrement comprimés latéralement, d’environ 2 cm de diamètre, avec, à l’apex, une seule feuille coriace oblongue, rigide, de couleur vert foncé ponctuée de pourpre, en particulier extérieurement, longue de 10 à 30 cm et large de 3 à 6 cm.

Inflorescence dressée, à partir de la base du pseudobulbe, sur un long pédoncule mesurant jusqu’à plus de 70 cm, avec des nœuds proéminents, portant des fleurs qui s’ouvrent les unes après les autres, avec, au plus, deux fleurs ouvertes simultanément, d’une durée d’environ une semaine ; une fois la floraison terminée, des nœuds supérieurs une nouvelle inflorescence peut être émise, la plante pouvant ainsi rester en fleurs pendant de longues périodes de temps.

Les fleurs sont longues verticalement de 10 à 12 cm et large de 8 cm avec le sépale dorsale et les pétales rouge brique, avec des marges jaunes, les sépales latéraux jaunes tachés de rouge brique, le labelle jaune avec des taches rouge brique sur les bords. Sépale dorsal dressé, linéaire-spatulé avec l’apex pointu et les marges ondulées et recourbées, long de 5,5 à 8 cm et large d’environ 0,5 cm, sépales latéraux ovales, arqués, long de 3,5 à 5 cm et large de 1,5 à 2,5 cm, avec des marges ondulées, pétales de la même forme que le sépale dorsal, longs de 6 à 7 cm et larges de 0,4 à 0,8 cm, avec des marges ondulées et recourbées, labelle trilobé, long d’environ 4 cm et large de 2,5 à 4 cm, avec un lobe médian bilobé et des marges ondulées, colonne dressée avec des ailes réniformes frangées et deux protubérances surmontées par des glandes noirâtres, comme de petites antennes, au-dessus.

La reproduction se fait par semis, in vitro, et par division, avec chaque section pourvue d’au moins 3 ou 4 pseudobulbes.

Psychopsis krameriana est l’un des exemples les plus évidents de mimétisme végétal, processus évolutif qui dans ce cas fait assumer à la fleur l’aspect le plus favorable à des fins reproductives ; la ressemblance avec un papillon est accentuée par la longue tige qui permet à la fleur se balancer à la moindre brise.

Espèce de climat chaud et humide avec des températures pratiquement constantes, de 18 à 28 °C toute l’année, et une humidité élevée, autour de 80%. Arrosages et brumisations, en utilisant de l’eau de pluie, osmosée ou déminéralisée, doivent être fréquents et réguliers, juste légèrement espacés en hiver, mais les racines doivent être en mesure de sécher rapidement, grâce à une bonne ventilation.

Les apports d’engrais doivent être effectués durant la période végétative, avec des produits équilibrés hydrosolubles, contenant des oligo-éléments, au quart de la dose recommandée sur l’emballage, distribués et alternés afin d’éviter l’accumulation de sels au niveau des racines.

Elle peut être montée sur écorce, radeau de liège ou de racines de fougères arborescentes, s’il est possible de maintenir une humidité ambiante élevée, ou cultivée en pots ou dans des paniers avec un substrat très drainant et aéré, car elle ne supporte pas la stagnation au niveau des racines, qui peut constitué de fragments d’écorce de calibre moyen, de sphaigne ou de fibre de coco et de charbon de bois ; les déplacements, rempotages et divisions seront effectués lorsque la plante montre des signes de reprise végétative.

L’espèce est inscrite à l’Annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Oncidium kramerianum Rchb.f. (1855) ; Oncidium nodosum E.Morren (1874) ; Papiliopsis krameriana (Rchb. f.) Morren ex Cogn. & Marsch. (1874) ; Papiliopsis nodosus E.Morren ex Cogn. & Marchal (1874) ; Oncidium papilioniforme Regel (1879).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_O-25-9_Oncidium_kramerianum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants