Radermachera sinica

Famille : Bignoniaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 191.8 ko
Radermachera Sinica est appelé arbre serpent pour ses fruits courbes caractéristiques © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire d’Assam, du Bengale Occidentale, du Bhutan, de Chine (Guangdong, Guangxi, Guizhou et Yunnan), du Japon (îles Ryükyü), de Malaisie Péninsulaire, de Birmanie, de Taïwan et du Vietnam où elle vit dans les forêts jusqu’à environ 800 m d’altitude.

Le genre est dédié au botaniste néerlandais Jacob Cornelis Matthieu Radermacher (1741-1783) ; le nom spécifique est l’adjectif latin “sinicus, a, um” = de Chine, en référence à un de ses lieux d’origine.

Noms communs : China doll, emerald tree, serpent tree (anglais) ; cai dou shu (chinois) ; sendan kisasage (japonais).

Radermachera sinica (Hance) Hemsl. (1905) est un arbre sempervirent dressé, de 10 à 30 m de hauteur et au tronc mesurant jusqu’à 80 cm de diamètre, à l’écorce rugueuse de couleur grisâtre à brun clair. Les feuilles sont opposées, bi-tri-imparipennées, de 20 à 70 cm de long et de 18 à 25 cm de large, aux folioles ovales-elliptiques à marge habituellement entière, ou irrégulière et légèrement crénelée, et à apex caudé-acuminé, de 4 à 8 cm de long et de 2 à 3 cm de large, coriaces, de couleur vert intense et brillant au-dessus.

Inflorescences en panicules terminaux ou axillaires à l’apex des branches, dressées, de 25 à 35 cm de long, portant des fleurs bisexuelles de couleur blanche ou jaune pâle, parfumées la nuit, de 6 à 8 cm de diamètre. Calice campanulé, de 2 à 3,5 cm de long à 5 lobes triangulaires à apex pointu, de 0,4 à 0,6 cm de long, de couleur vert jaunâtre clair. Corolle au tube infundibuliforme, de 7 à 11 cm de long et à 5 lobes irréguliers recourbés et ondulés, de 2 à 4 cm de long et environ 2 cm de large, et à 4 étamines didynames (deux plus longues et deux plus courtes).

Le fruit est une capsule cylindrique striée, recourbée, de 30 à 70 cm de longueur et d’environ 1 cm de largeur, contenant de nombreuses graines ellipsoïdes ailées, de 2 à 3 cm de long et de 0,5 à 1 cm de large, ailes incluses. Il se reproduit par les graines, placées superficiellement dans un substrat drainant riche en matière organique, maintenu humide mais sans stagnation, à une température de 26 à 28 °C, avec des temps de germination de 2 à 4 semaines ; il est également multiplié par bouturage en été.

Espèce de culture facile et à croissance rapide au feuillage particulièrement décoratif et aux grandes fleurs, cultivable dans les régions au climat tropical, subtropical et tempéré chaud, en plein soleil ou sous une ombre partielle, à une exposition protégée des vents forts ; elle peut être utilisée comme spécimen isolé, en groupe, pour faire des écrans de séparation et comme arbre de rue.

JPEG - 173.8 ko
Originaire des forêts tropicales d’Asie orientale, il a des feuilles émeraude, très décoratives et atteint 30 m de haut © Giuseppe Mazza

Nécessite des sols drainants, fertiles, maintenus modérément humide, de légèrement acide à neutre. Pour son feuillage luxuriant elle est largement utilisée en pots pour la décoration des intérieurs particulièrement lumineux, mais pas en plein soleil, avec des températures nocturnes minimales non inférieures à 14 °C. Le substrat doit être drainant, aéré, riche en matière organique et les arrosages réguliers, mais modérés, pendant la période de croissance, plus espacés en hiver, mais sans jamais laisser sécher complètement le substrat. Tant l’excès que le manque d’eau peuvent provoquer la chute des feuilles, tout comme les courants d’air, les déplacements et les variations brusques de température ; elle n’apprécie pas non plus les environnements à l’air pollué. Bien qu’elle supporte l’air sec des habitations, elle tirera profit de nébulisations régulières à effectuer avec de l’eau non calcaire, afin d’éviter les taches disgracieuses sur les feuilles, à la température ambiante.

JPEG - 162.3 ko
Fleurs nocturnes, parfumées, tombant peu après l’aube. A droite, coupe de la corolle infundibuliforme montrant le pistil et les 4 étamines didynames © Giuseppe Mazza

Les apports d’engrais devront être effectués au printemps et en été avec des produits hydrosolubles, contenant des oligoéléments, adaptés pour les plantes vertes. De croissance rapide même en pot, elle sera taillée régulièrement, au printemps et en été, afin de maintenir un port compact. Dans les environnements confinés elle est facilement sujette aux attaques de parasites, tels que les acariens, les pucerons et les cochenilles ; elle devra donc être surveillée pour être en mesure d’intervenir rapidement avec des produits spécifiques.

Synonymes : Stereospermum sinicum Hance (1882) ; Radermachera tonkinensis Dop (1926) ; Radermachera borii C.E.C Fisch. (1940).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des BIGNONIACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/r-180-3_radermachera_sinica
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants