Robiquetia bicruris

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 149.6 ko
Robiquetia bicruris est une épiphyte aux tiges plates pendantes des forêts humides du Sulawesi © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire du Sulawesi où elle pousse dans les forêts humides de montagne entre 1300 et 1900 m d’altitude.

Le genre est dédié au chimiste français Pierre Jean Robiquet (1780-1840), connu pour avoir identifié dans les plantes différents composés chimiques, tels que l’asparagine, la caféine et la codéine ; le nom spécifique est la combinaison de l’adverbe latin “bis” = deux fois et du substantif “crus, uris” = jambe, sans référence claire.

Robiquetia bicruris J.J.Sm. (1928) est une espèce épiphyte aux tiges relativement aplaties pendantes, longues de 15 à 25 cm, pourvues de feuilles alternes, distiques, oblongues à l’apex irrégulièrement bilobé, longues de 4 à 7,5 cm et larges de 1 à 1,4 cm, coriaces.

Inflorescences latérales racémeuses, pendantes, longues de 10 à 18 cm, portant une multitude de petites fleurs, d’environ 6 mm de diamètre, de couleur jaune au labelle légèrement imprégné de pourpre.

Sépale dorsal elliptique à l’apex obtus, concave, long de 2,5 mm et large de 1,5 mm, sépales latéraux falciformes, longs d’environ 2,5 mm et larges de 1 mm, pétales elliptiques, longs de 2 mm et larges de 1 mm, labelle trilobé sacciforme pourvu d’une sorte d’éperon à la base, long de 4,5 mm et large de 2,5 mm, et colonne longue de 2 mm.

La reproduction se fait par semis, in vitro, et par division.

Orchidée miniature relativement rare en culture, nécessitant une exposition semi ombragée, des températures moyennes à élevées, une humidité élevée et une ventilation constante.

Arrosages réguliers pendant la période de croissance, légèrement plus espacés pendant la stase végétative, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau déminéralisée ou osmosée.

En raison de son port pendant elle est généralement montée sur troncs, morceaux d’écorce ou radeaux de liège ou de racines de fougères arborescentes avec de la sphaigne à la base pour maintenir l’humidité. Les éventuelles transplantations seront effectuées à la reprise végétative.

JPEG - 115.1 ko
Feuilles étranges de 4-7,5 cm à l’apex irrégulièrement bilobé. Inflorescences pendantes, de 10-18 cm, avec une multitude de petites fleurs, d’environ 6 mm de diamètre © Giuseppe Mazza

Synonymes : Malleola bicruris (J.J.Sm.) Garay (1972).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/r-177-2_rubiquetia_bicruris
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants