Roystonea oleracea

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 145 ko
30 m de haut et 60 cm de diamètre pour des avenues spectaculaires sous les tropiques © Giuseppe Mazza

La Roystonea oleracea (Jacq.) O. F. Cook (1901) est originaire des Barbades, de la Dominique, de la Guadeloupe, de la Martinique, de Trinidad, de Tobago, du Venezuela et de la Colombie où elle vit dans les forêts humides ainsi que dans les savanes, dans des zones en général marécageuses.

Le genre tire son nom du général des États-Unis Roy Stone (1836-1905) qui travailla comme ingénieur à Porto Rico. Le nom latin de l’espèce "oleraceus" = pareil à un légume fait référence à l’apex végétatif qui est comestible.

Les noms sous lesquels cet arbre est connu le plus souvent sont : "cabbage palm", "caribbean royal palm", "south american royal palm" (anglais), "palmier colonne", "oréodoxe des Caraïbes", palmier royal des Caraïbes", "palmiste franc" (français), "Kohlpalme" (allemand), "chaguaramo", "palmera imperial", "mapora" (espagnol), "palmeira- real", "palmeira-imperial-de-cuba (portugais).

Il a un tronc unique, lisse, imposant, de couleur grisâtre, qui atteint une hauteur maximale de plus de 30 m avec un diamètre d’environ 60 cm. La base foliaire, lisse, de couleur vert clair et brillante, entoure entièrement le tronc sur une hauteur de 1,5 m en formant une sorte d’élégant chapiteau. Les feuilles sont pennées, longues d’environ 4 m et ont des pinnules de couleur vert foncé, brillantes, implantées de façon régulière sur le rachis et longues jusqu’à 80 cm. Les inflorescences, très ramifiées, se forment sous les feuilles et portent de petites fleurs des deux sexes. Les fruits sont sphériques, d’environ 16 à 18 mm de long et de couleur pourpre foncé. Les graines germent au bout d’environ 2 mois.

Ce palmier offre un grand effet paysager du fait de son aspect majestueux et de son élégance. Il est fréquemment cultivé dans les pays tropicaux et subtropicaux où il est souvent utilisé sous forme d’exemplaire isolé ainsi que comme arbre d’alignement en bordure des routes et des avenues. On peut essayer de le cultiver dans des zones au climat tempéré chaud, en plein soleil, mais il ne résiste aux températures proches de 0 °C que pendant une courte période.

Synonymes : Areca oleracea Jacq. (1763) ; Oreodoxa oleracea (Jacq.) Mart. (1838) ; Kentia oleracea (Jacq.) Seem. ex H.Wendl. (1878) ; Gorgasia oleracea (Jacq.) O.F.Cook (1939) ; Euterpe caribaea Spreng. (1825) ; Oreodoxa caribaea (Spreng.) Dammer & Urb. in I.Urban, (1903) ; Roystonea caribaea (Spreng.) P.Wilson, (1917) ; Oreodoxa regia var. jenmanii Waby (1919) ; Roystonea oleracea var. excelsior L.H.Bailey (1935) ; Roystonea venezuelana L.H.Bailey (1949) ; Roystonea oleracea var. jenmanii (Waby) Zona (1996).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_R-85-3_bis_Roystonea_oleracea
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants