Sabal causiarum

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 195 ko
Arbre au grand effet ornemental la Sabal causiarum dépasse 10 m avec un tronc lisse © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire d’Haïti, des Îles-Sous-le-Vent, de Porto Rico et de la République dominicaine où elle pousse le long des côtes et dans les vallées sur des sols principalement sableux jusqu’à environ 100 m d’altitude.

L’étymologie du genre est inconnue car elle n’a pas été précisée par l’auteur, le botaniste français Michel Adanson (1727-1806). Le nom de l’espèce est le génitif pluriel du substantif féminin latin "causia", qui désigne un chapeau de feutre blanc à large bord utilisé par les anciens Macédoniens pour se protéger du soleil, par allusion aux feuilles qui sont employées pour confectionner des chapeaux.

Noms communs : puerto rican hat palm, puerto rican palmetto (anglais), sabal-de-porto rico (portugais-Brésil), palma cana, palma de escoba, palma de sombrero (espagnol).

La Sabal causiarum (O.F. Cook) Becc. (1908) est une espèce solitaire, monoïque, au tronc colonnaire lisse de couleur grisâtre, d’une hauteur pouvant dépasser 10 m et de 40 à 70 cm de diamètre mais pouvant excéder un mètre chez certains exemplaires.

Les feuilles, portées sur un pétiole inerme long de 1 à 1,5 m, sont costapalmées ( ce sont des feuilles palmées dont le pétiole se prolonge sur presque toute la longueur du limbe en formant sur la face inférieure une nervure proéminente et recourbée vers le bas), longues et larges de 1,5 à 2 m, habituellement de couleur verte et brillantes, parfois vert glauque, subdivisées en 60 à 120 segments rigides soudés à leur base sur environ la moitié de leur longueur et comportant de nombreux filaments fins le long des bords.

À la différence des autres espèces appartenant à ce genre les bases foliaires ne sont pas persistantes mais se détachent du tronc en même temps que les feuilles quand elles sont sèches, sans laisser d’empreinte sur le tronc. Les inflorescences, ramifiées, recourbées ou pendantes, s’étendant au-delà de la couronne, se forment au milieu des feuilles et portent des fleurs blanches hermaphrodites légèrement parfumées et longues d’environ 0,4 cm. Les fruits sont sphériques ou sphériques-piriformes, de couleur marron foncé ou noirâtre, ont de 0,8 à 1,2 cm de diamètre et contiennent une graine sphérique-déprimée de 0,6 à 1 cm de diamètre, de couleur marron foncé et brillante. On reproduit cette plante en semant ses graines dans un terreau sableux maintenu humide à la température de 20 à 22 °C. La germination survient au bout d’environ 2 mois. Cette espèce imposante, à la croissance assez lente surtout quand elle est jeune, peut être cultivée en plein soleil dans les zones aux climats tropical, subtropical et tempéré chaud où des spécimens adultes peuvent résister pendant une courte période à des températures allant jusqu’à environ -9 °C au prix de minimes dégâts du feuillage.

Elle n’est pas particulièrement exigeante en ce qui concerne le sol pourvu qu’il soit parfaitement drainant. Les plantes bien enracinées peuvent résister à des périodes de sécheresse mais elle tire profit, avec une croissance plus rapide, d’arrosages réguliers ainsi que d’apports d’engrais, spécialement quand elle est jeune. Elle présente un grand effet ornemental tant sous forme de spécimen isolé qu’en groupe ou en alignement sur les bords des routes.

Ses feuilles sont utilisées localement comme couverture pour les constructions rurales et pour confectionner des chapeaux, des sacs et autres objets artisanaux.

Synonymes : Inodes causiarum O.F.Cook (1901) ; Inodes glauca Dammer (1903) ; Sabal haitensis Becc. (1931) ; Sabal questeliana L.H.Bailey (1944).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_S-280-1_Sabal_causiarum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants