Sabal palmetto

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 247.7 ko
Le Sabal palmetto, originaire de la Floride, Caroline du Sud, Bahamas et Cuba, se reconnaît de suite à son tronc portant les restes des pétioles entrecroisés. 20 m de haut avec un diamètre central d’environ 30 cm © Giuseppe Mazza

L’étymologie du genre est inconnue car elle n’a pas été précisée par son auteur, le botaniste français Michel Adanson (1727-1806).

Le nom de l’espèce est d’origine espagnole (petit palmier).

Le Sabal palmetto (Walter) Lodd. ex Schult. & Schult. f. (1830) est originaire du Sud-Est des États-Unis (Floride et Caroline du Sud), des Bahamas et de Cuba où il pousse en général le long des côtes sableuses et en bordure de marais et de cours d’eau.

Il est connu communément sous les noms de "blue palmetto", "cabbage palm", "cabbage palmetto" (anglais), "chou palmiste" (français), "Palmettopalme", "Sabalpalme" (allemand), "palmito", "sabal de Carolina", "palma cana" (espagnol), "palmeto", "sabal-da-florida" (portugais).

C’est un palmier au tronc unique d’une hauteur pouvant atteindre 20 m, d’environ 30 cm de diamètre dans sa partie médiane et recouvert sur une grande partie des restes des pétioles des anciennes feuilles qui se croisent de façon caractéristique.

Les feuilles sont costapalmées, d’environ 2 m de long, profondément découpées en de nombreux segments en général rigides, aux bords filamenteux et bifides à leur extrémité. Le pétiole, inerme, est long d’environ 1,5 m.

L’inflorescence, très ramifiée, se forme au milieu des feuilles dont elle ne dépasse pas en général la longueur. Les fleurs, hermaphrodites, sont petites et de couleur crème. Les fruits, presque ronds, de 8 à 14 mm de diamètre, sont noirs à maturité.

Les graines germent au bout de 2 à 3 mois.

Ce palmier, largement cultivé, spécialement dans le Sud des États-Unis et les Caraïbes, du fait de ses caractéristiques ornementales et de sa rusticité, s’adapte en fait à divers types de sols et offre également une forte résistance à la salinité et aux basses températures ( jusqu’à -12 °C).

L’apex végétatif était très apprécié des populations indigènes auxquelles cet arbre doit son nom commun de cabbage (chou) palm mais son prélèvement, pratiqué encore aujourd’hui bien que de façon très limitée dans certaines régions, entraîne la mort du palmier, vu qu’il est le seul point de l’arbre assurant sa croissance.

JPEG - 344.5 ko
L’inflorescence, très ramifiée, se forme parmi les feuilles et en général n’excède pas leur longueur. Les fleurs sont hermaphrodites, petites et de couleur crème © Giuseppe Mazza

Synonymes : Corypha palmetto Walter (1788) ; Chamaerops palmetto (Walter) Michx. (1803) ; Inodes palmetto (Walter) O.F.Cook (1901) ; Sabal blackburnia Glazebr. (1829) ; Sabal blackburniana Schult. & Schult.f. (1830) ; Sabal umbraculifera Mart. (1838) ; Inodes blackburniana (Schult. & Schult.f.) O.F.Cook, (1901) ; Inodes schwarzii O.F.Cook (1901) ; Sabal palmetto var. bahamensis Becc. (1907) ; Sabal parviflora Becc. (1908) ; Sabal schwarzii (O.F.Cook) Becc. (1908) ; Sabal jamesiana Small (1927) ; Sabal bahamensis (Becc.) L.H.Bailey (1944) ; Sabal viatoris L.H.Bailey (1944).

JPEG - 201 ko
Les fruits, de 8 à 14 mm de diamètre, sont noirs à maturité et les graines germent en 1 à 2 mois. L’apex végétatif est comestible mais ensuite la plante meurt © G. Mazza

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_S-265-1_Sabal_palmetto
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants