Schismatoglottis wallichii

Famille : Araceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire de Bornéo, de Malaisie péninsulaire, de Sumatra et de Thaïlande où elle vit dans les sous-bois des forêts humides, surtout au bord des cours d’eau et dans les zones marécageuses, jusqu’à environ 1500 d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des noms grecs "σχίσμα, -ατος" (schisma, -atos) = fissure, scission, et "γλῶττα" (glotta) = langue, en référence à la partie supérieure de la spathe qui se détache à l’ouverture de la fleur ; l’espèce est dédiée au médecin et botaniste danois Nathaniel Wallich (1786-1854).

Schismatoglottis wallichii Hook.f. (1893) est une espèce herbacée stolonifère aux feuilles, sur un pétiole long de 15-40 cm, de formes extrêmement variables, d’oblongue-ovoïde (la plus courante), à oblongue-lancéolée à apex pointu et à base de forme aigue (la plus fréquente) à obtuse, rarement de tronquée à cordée à sagittée, longue de 8-25 cm et large de 3-15 cm, avec des nervures, centrales et latérales, proéminentes, en-dessous. Couleur assez variable, du vert clair au vert foncé, de mate à légèrement brillante, souvent panachée avec une bande centrale plus foncée ou deux bandes latérales gris-vert (photos) ou avec des marbrures. Inflorescence, sur un pédoncule long de 7-12 cm, constituée d’une spathe presque cylindrique à apex pointu, longue de 7,5-15 cm, de couleur allant du blanc au jaune pâle, initialement aux marges presque imbriquées, qui, au moment de la floraison se divise en plusieurs parties restant reliées à l’apex et se rétractant vers le haut découvrant le spadice.

JPEG - 178.3 ko
Originaire des forêts sombres et humides d’Asie du sud-est, Schismatoglottis wallichii est un excellent couvre-sol sous les tropiques et une bonne plante d’appartement © Giuseppe Mazza

Spadice sessile cylindrique à apex arrondi, long de 5-12 cm, aux fleurs unisexuelles, les femelles disposées à la base, les mâles à l’apex, séparées par une zone stérile de longueur presque égale à celle des fleurs mâles ; cette dernière caractéristique différencie les espèces. Les fruits sont des baies oblongues contenant de nombreuses graines.

La reproduction se fait par semis, dans un substrat organique maintenu humide à une température de 24-26 °C, et par division.

L’espèce peut être utilisée dans les parcs et les jardins des zones tropicales et subtropicales humides comme couvre-sol dans les endroits particulièrement ombragés ; la forme panachée est d’un grand effet décoratif. Elle nécessite des sols drainants, riches en matière organique maintenus constamment humides. Cultivable également en pots pour la décoration des intérieurs peu lumineux, elle est en outre particulièrement appréciée par ses caractéristiques comme plante d’aquarium et de terrarium.

Synonymes : Schismatoglottis wallichii var. oblongata Hook.f. (1893) ; Schismatoglottis wallichii var. fasciata Ridl. (1907) ; Schismatoglottis longicuspis Engl. (1912) ; Schismatoglottis wallichii f. oblongata (Hook.f.) Engl. (1912) ; Schismatoglottis calyptrata f. resupinata Alderw. (1922) ; Schismatoglottis conversa Alderw. (1922).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARACEAE, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/s-313-1_schismatoglottis_wallichii
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants