Scindapsus pictus

Famille : Araceae

Texte © Pietro Puccio

 

Traduction en français de Christine Galliano

 

 

JPEG - 54.1 ko
Délicate. Grande valeur décorative à l’intérieur © Mazza

Le Scindapsus pictus Hassk. (1842) est originaire des forêts humides du Bengladesh, Philippines , Java, Malaisie, Sulawesi, Sumatra et Thaïlande.

Le nom du genre dérive du grec « skindapsos » nom par lequel on désignait un grimpant semblable aux lierre ; le nom de l’espèce est le terme latin « pictus » = peint en référence aux taches grises sur les feuilles.

Noms communs : « satin Pothos », « silk Pothos », « silver Pothos », « silver vine » ( anglais ) ; « lierre d’argent », « philodendron picta », « pothos tacheté » ( français ) ; « jiboia-prateada », « potos-cetim », « potos-acetinados » ( portugais ) ; « pothos plateado », « poto plateado » ( espagnol ) ; « gefleckte efeutute » ( allemand )

Herbacée grimpante à feuillage persistant avec des tiges minces d’environ 5 mm de diamètre, ramifiées aux nœuds, présentant dans sa phase juvénile des feuilles plutôt épaisses, veloutées, ovales-lancéolées à la base cordée, légèrement asymétrique par rapport à la nervure médiane, longue de 6-8 cm, sur de fines pétioles de 3-5 cm de long, de couleur vert foncé avec des bordures gris argenté et des taches irrégulières de la même couleur sur le limbe ; dans sa phase adulte les feuilles sont cordées de 10-15 cm de long et de 5-8 cm de large sur de courtes tiges ( 1,5 – 2 cm ), toujours avec des taches gris argenté sur le limbe.

L’inflorescence est constituée d’un spadice verdâtre, sur lequel sont distribuées les fleurs hermaphrodites, entouré par une spathe verte extérieurement, avec un apex pointu, long d’environ 8 cm ; le fruits sont des baies contenant une seule graine presque réniforme.

La reproduction s’effectue généralement par bouture terminale, marcottage ou par portion de tiges qui racinent facilement même dans l’eau.

Espèce de grande valeur ornementale utilisée principalement dans la décoration d’intérieure, aussi bien comme retombante que grimpante sur des tuteurs recouverts de sphaigne ou autre matière capable de retenir l’humidité.

Elle nécessite des substrats très poreux, drainants et riches de substances organiques et de températures supérieures à 14 –16 °C, optimales aux alentours des 18 – 20°C et en position lumineuse, pour exalter les nuances, mais loin des rayons directs du soleil et des courants d’air.

L’arrosage doit être régulier en été, évitant toujours la stagnation de l’eau qui peut provoquer des moisissures, il est conseillé de laisser sécher le substrat sur la surface entre les arrosages, et raréfiés en hiver, mais sans le laisser sécher complètement, en revanche le taux d’humidité ambiante doit être élevée, en présence d’air sec et de température élevée il est conseillé éventuellement de l’augmenter avec des nébulisations, en utilisant de l’eau non calcaire pour éviter des taches inesthétiques sur les feuilles.

Toutes les parties de la plante contiennent des substances toxiques, en particulier l’oxalate de calcium, qui peuvent provoquer des dermatites par contact et des réactions, même graves, si mâchées et ingérées.

Synonymes : Scindapsus pothoides Schott (1860) ; Pothos argyraeus Engl. (1879) ; Scindapsus argyraeus Engl. (1879) ; Pothos argenteus W.Bull (1887) ; Scindapsus pictus var. argyraeus (Engl.) Engl. (1898) ; Scindapsus pictus var. oblongifolius Engl. (1898).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des Aracées et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_S-81-10_Scindapsus_pictus_argyraeus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants