Selenicereus pteranthus

Famille : Cactaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

Selenicereus pteranthus (Link & Otto) Britton & Rose (1909) est originaire des forêts tropicales du Mexique (États de Chiapas, Tabasco et Veracruz).

Le nom du genre résulte de la combinaison du nom "selene", déesse de la lune dans la mythologie grecque, et du nom du genre Cereus, en référence à sa floraison nocturne ; le nom de l’espèce est une combinaison des mots grecs "pteron" = aile, plume, et "anthos" = fleur, sans référence claire.

Noms communs : “king of the night”, “pitahaya real”, “princess of the night”, “snake cactus” (anglais) ; “regina della notte” (italien) ; “dama-da-noite”, “princesa da noite” (portugais) ; “flor de la noche”, “pitayita-nocturna”, “princesa de la noche” (espagnol) ; “Prinzessin der Nacht” (allemand).

Espèce terrestre ou épiphyte, grimpante ou retombante, aux tiges de couleur allant du bleu verdâtre au pourpre, atteignant jusqu’à 3 m de long et 3 à 5 cm de diamètre avec de nombreuses racines aériennes. Elle présente de 4 à 6 côtes aux aréoles elliptiques, de 2 à 3 mm de long, distantes d’environ 2 cm, pourvues de 1 à 5 épines coniques mesurant 1 à 3 mm de long.

Les fleurs infundibuliformes, odorantes, mesurent jusqu’à 30 cm de long et 20 à 25 cm de diamètre ; les tépales extérieurs sont fins, linéaires, de 5 à 12 cm de long, de couleur brune ou pourpre ; les intérieurs, de 12 cm de long et 3 à 4 cm de large, sont blancs, oblongs, spatulés, acuminés. L’ovaire et le tube portent des écailles rougeâtres et des aréoles aux nombreuses épines blanches, fines et souples.

JPEG - 131.4 ko
Dans les forêts tropicales du Mexique, Selenicereus pteranthus rampe et grimpe, comme un serpent, avec des tiges de 3-5 cm atteignant facilement 3 m, soutenu par de nombreuses racines aériennes. Fleurs nocturnes spectaculaires de 20-25 cm. Il a une bonne résistance à froid sec et est donc souvent utilisé comme porte-greffes © Giuseppe Mazza

Les fruits sphériques, de 5 à 7 cm de diamètre, de couleur rouge, couverts d’épines fines de couleur jaune d’environ 1 cm de long et de longs poils blancs, contiennent de nombreuses graines noires.

La reproduction est facile par semis ou par bouturage de portions de tige, ce qui a favorisé sa propagation, à tel point que la plante s’est naturalisée dans certaines régions et y est devenue une « mauvaise herbe ». Parmi les Cactaceae à floraison nocturne, cette espèce est l’une des plus appréciées par la dimension de ses fleurs, et, en particulier dans les régions tropicales et subtropicales, en raison de sa floraison pratiquement continue. Tout en supportant le plein soleil, elle préfère les expositions légèrement ombragées ou la lumière tamisée du soleil, et les sols particulièrement drainants qui peuvent être constitués de terre riche en humus et de sable siliceux grossier en proportions égales. Pendant la période végétative elle exige une forte humidité de l’environnement et du sol, mais sans eau stagnante.

Elle est relativement résistante à la sécheresse et au froid, étant capable de supporter, pendant des temps courts, des températures allant jusqu’à -3 / -4 °C, mais il est préférable de ne pas l’exposer à des températures inférieures à 5 °C ; par conséquent, lorsque les conditions climatiques ne permettent pas la culture en plein air en hiver, elle doit être abritée dans un endroit très lumineux et sec, à une température voisine de 10 °C. Cette période de repos est indispensable pour permettre une bonne floraison. C’est l’une des espèces utilisées par les collectionneurs comme porte-greffe.

Synonymes : Cereus pteranthus Link ex A. Dietr. (1834) ; Cereus nycticalus Link ex A. Dietr. (1834) ; Selenicereus nycticalus (Link ex A. Dietr.) W.T. Marshall (1941).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des CACTACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_S-85-7_Selenicereus_pteranthus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants