Senecio arenarius

Famille : Compositae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 265.4 ko
Étendue de Senecio arenarius dans le Namaqualand en Afrique du Sud. Rien de surprenant puisque chaque plante produit 800 graines © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire du Sud de la Namibie et du Sud-Ouest de l’Afrique du Sud où elle pousse sur des formations de plaine, sableuses et pierreuses, jusqu’à 1.300 m d’altitude.

Le nom générique dérive du latin "senex" = vieux, par référence à la pilosité blanche des capitules fanés ( le pappus qui surmonte les fruits ) ; le nom spécifique est le terme latin "arenarius" = de sable, par référence aux sols sableux où elle pousse.

Noms communs : hongherblom (afrikaans), lesser purple ragwort, purple ragwort, south african sand daisy (anglais).

Le Senecio arenarius Thunb. (1800) est une plante herbacée annuelle cespiteuse, haute de 10 à 75 cm, avec des feuilles lobées-dentées aux bords souvent recourbés. Toutes les parties de la plante sont recouvertes de poils épais, courts et glanduleux ( c’est-à-dire dotés à l’apex d’une glande qui sécrète une substance souvent visqueuse ). Les inflorescences sont terminales et à capitule composé, c’est-à-dire qu’elles sont formées d’un axe principal avec de nombreuses ramifications se terminant par un capitule qui est l’inflorescence typique des Compositae, et qui est constitué d’une multitude de fleurs sessiles insérées en spirale sur une base arrondie, le réceptacle, entourée d’un involucre cylindrique constitué de bractées imbriquées de couleur verte et recouvertes de poils glanduleux.

Les fleurs de l’anneau extérieur, dites fleurs du rayon, sont au nombre de 13 et ont une corolle constituée de cinq pétales soudés ensemble, de couleur mauve vif, rarement blanche. Les fleurs du rayon sont femelles mais ont surtout pour rôle d’attirer l’attention des pollinisateurs, comme les pétales d’une fleur simple. À l’intérieur de l’anneau se trouvent les fleurs bisexuées, dites fleurs du disque, avec une corolle tubulaire à 5 lobes de couleur jaune vif.

Les fruits contiennent une seule graine et sont appelés akènes ( ou, plus correctement, cypsèles ) chez les Compositae ; ils sont longs d’environ 2 mm et surmontés du pappus, le calice modifié de la fleur, qui est constitué d’une couronne de poils blanchâtres, longs de 6 mm, qui ont pour rôle de faciliter la dissémination des graines. On reproduit facilement cette plante par ses graines, qui sont produites en quantité, chaque plante étant en effet en mesure de produire 800 graines en moyenne.

C’est une espèce relativement peu cultivée malgré sa valeur ornementale incontestable et sa capacité d’adaptation à divers types de sols, même arides et pauvres ; elle est à utiliser sous forme de massifs ou dans les jardins de rocaille, en particulier dans les zones au climat caractérisé par des été chauds et secs, et obligatoirement en plein soleil. Dans les terrains compacts l’ajout de sable et de substances organiques favorise naturellement une croissance plus forte et un meilleur drainage, la plante étant exposée à un risque de pourrissement des racines en présence d’humidité stagnante.

La durée de la floraison n’est pas particulièrement longue : elle va de la fin du printemps au milieu de l’été ; elle est par contre abondante avec au moins 5 à 7 fleurs s’ouvrant simultanément sur chaque plante. Elle résiste aux maladies mais est plutôt sujette aux attaques des pucerons.

Toutes les parties de la plante sont toxiques.

Synonymes : Senecio myrrhifolius Thunb. (1800) ; Senecio elegans Thunb. (1823).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des COMPOSITAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_S-8-3_Senecio_arenarius
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants