Spathiphyllum blandum

Famille : Araceae

Texte © Pietro Puccio

 

Traduction en français de Christine Galliano

 

 

JPEG - 41 ko
Espèce peu répandue. Une spathe verte insolite © Mazza

Le Spathiphyllum blandum Schott (1857) est originaire des forêts humides du Belize, Guatemala et de l’Honduras.

Le nom du genre dérive de la combinaison des termes grecs « spatha » = spathe et « phyllon » = feuille en référence à la spathe de l’inflorescence qui a l‘aspect d’une feuille ; le nom de l’espèce est le terme latin « blandum » = attrayante, plaisante.

Espèce herbacée acaulescente à feuillage persistant présentant des feuilles elliptiques-oblongues, longues de 20-35 cm et larges de 10-20 cm, sur de minces pétioles de 20-40 cm de long. L’inflorescence est constituée d’une spathe en forme de feuille, avec un apex pointu, d’environ 18 cm de long et de 6-8 cm de large, vert clair et d’un spadice blanc crémeux long de 5-8 cm ; les fleurs sont hermaphrodites protogynes ( le stigmate, la partie femelle, est réceptif avant la maturité des étamines, ce qui empêche l’autofécondation ).

Les fruits sont des baies contenant des graines oblongues plus ou moins réniformes.

Se reproduit par semis et division.

Espèce peu répandue et elle peut être cultivée à l’extérieur dans les zones à climat tropicale et subtropicale humide en position ombragée, ailleurs, elle doit être cultivée en pot sur des substrats aérés, drainants et riches de substances organiques et doit être placée en des lieux avec une lumière diffuse, la lumière directe du soleil peut endommager les feuilles, à l’abri des courants d’air ; il est bon de maintenir les températures au-dessus des 16°C, optimales aux alentours des 20-24°C, sans variations brusques.

Les arrosages doivent être fréquents, en évitant toujours la stagnation de l’eau qui peut provoquer des moisissures, le substrat ne doit jamais sécher complètement, l’humidité ambiante, en présence d’air sec et de températures élevées, peut être agrémentée éventuellement de nébulisations en utilisant de l’eau à température ambiante et non calcaire pour éviter des tâches inesthétiques sur les feuilles.

Toutes les parties de la plante contiennent des substances toxiques, en particulier l’oxalate de calcium, potentiellement irritant.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des Aracées et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_S-268-1_Spathiphyllum_blandum
_S-268-2_Spathiphyllum_blandum
_S-268-3_Spathiphyllum_blandum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants