Sphaeramia nematoptera

Famille : Apogonidae

 

GIF - 5.6 ko

 

Texte © Giuseppe Mazza

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 82.4 ko
Sphaeramia nematoptera adulte avec le prolongement typique de la seconde nageoire dorsale © Giuseppe Mazza

Commun en aquarium, l’Apogon pyjama ( Sphaeramia nematoptera - Bleeker, 1856 ) appartient à la classe des Actinopterygii, les poissons à nageoires rayonnées, à l’ordre des Perciformes et à la famille des Apogonidae, qui compte 22 genres et plus de 200 espèces présentes pour la plupart dans les mers tropicales, avec quelques exceptions telle Apogon imberbis, résident de la Méditerranée, ou ceux appartenant au genre Glossamia qui sont des poissons d’eau douce. L’étymologie du genre Sphaeramia provient du grec “sfaira”= sphère, en raison de l’aspect arrondi de l’animal et de “amia” le terme utilisé par les Grecs anciens pour désigner un requin, en raison de la première grande nageoire dorsale, qui rappelle celle de ces maraudeurs de la mer. Le nom d’espèce nematoptera vient également du grec "nema, -atos" = fil et de "pteron" = aile, aileron, en référence à la seconde nageoire dorsale qui, chez les adultes, comporte un long filament.

Zoogéographie

Il vit dans les eaux tropicales du Pacifique occidental ; grosso modo de l’Indonésie, la Nouvelle Guinée et la Grande Barrière de corail australienne jusqu’à la Nouvelle Calédonie, aux îles Fidji et Tonga. Vers le nord il a colonisé la Micronésie, les Philippines et la partie méridionale du Japon.

Écologie-Habitat

C’est un animal des eaux tranquilles, riches en madrépores ramifiés, comme ceux du genre Acropora, avec une prédilection pour Porites nigrescens et Porites cylindrica, où il passe, caché, une grande partie de la journée. Il dépasse rarement les 15 m de profondeur et les jeunes grandissent généralement entre les racines des mangroves.

JPEG - 66.8 ko
La livrée est splendide et le grand œil confère une vision nocturne parfaite © Giuseppe Mazza

Morphophysiologie

Il s’agit d’un poisson vraiment unique. Le corps plat, ovale, peut atteindre les 9 cm, y compris la grande nageoire caudale, mais dans l’ensemble son aspect est arrondi, comme l’indique le nom de genre. Sur le dos on remarque deux nageoires. La première, triangulaire comme celle d’un requin, compte 6 ou 7 rayons épineux. La seconde 1 rayon épineux et 9 rayons mous avec un long filament, coudée comme si elle était cassée. La nageoire anale comporte 2 rayons épineux et 9 ou 10 mous, les pectorales, transparentes, ont de 12 à 14 rayons inermes et la caudale, aux deux lobes dentelés, est translucide, légèrement rose, comme la seconde dorsale et l’anale. Les grandes nageoires ventrales sont également caractéristiques : deux pales dorées à la bordure rouge ourlée de blanc.

La partie antérieure du corps est également dorée, avec l’œil énorme, pour une bonne vision nocturne, et l’iris rouge-orangé à deux bandes claires. A la hauteur de la première nageoire dorsale les flancs sont traversés par une zone sombre, la “ceinture du pyjama” qui suit, blanc à pois, comme on en utilisait dans le temps.

La bouche est énorme par rapport au corps. Elle s’ouvre vers le bas pour ingérer les copépodes, les vermisseaux et les petits crustacés benthoniques.

Éthologie-Biologie reproductive

Pendant la journée, l’apogon pyjama vit caché parmi les madrépores en petits bancs et sort seul au crépuscule à la recherche de nourriture. Durant la période de reproduction des couples se forment. La fécondation est externe, mais ensuite le mâle recueille la masse des œufs et les garde dans la bouche pendant environ dix jours, sans manger, jusqu’à l’éclosion. A la naissance, les larves mesurent à peine 3 mm et en aquarium, où Sphaeramia nematoptera s’est reproduit à plusieurs reprises, cette petite espèce peut vivre jusqu’à 8 ans. Grâce aux soins paternels les populations sont aptes à doubler les effectifs en moins de 15 mois et l’indice de vulnérabilité est par conséquent très bas : à peine 10 sur une échelle de100.

Synonymes

Apogon nematopterus - Bleeker, 1856.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_S-148-4_Sphaeramia_nematoptera
_S-148-6_Sphaeramia_nematoptera
_S-148-8_Sphaeramia_nematoptera
_S-148-11_Sphaeramia_nematoptera
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants