Suregada multiflora

Famille : Euphorbiaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire d’Assam, du Cambodge, d’Himalaya oriental, d’Inde, de Malaisie, de Birmanie, des Petites Îles de la Sonde, de Singapour, du Sulawesi, de Sumatra, de Thaïlande et du Vietnam où elle vit dans les forêts et les bosquets, du niveau de la mer jusqu’à environ 1000 m d’altitude.

Le nom de genre dérive de celui en tĕlugu (Inde) “soora gade” de cette espèce ; le nom spécifique est la combinaison de l’adjectif latin “multus, a, um” = qui est en grand nombre, nombreux et du substantif “flos, -oris” = fleur, en référence évidente.

Noms communs : false lime (anglais) ; narenga (bangla) ; bai shu (chinois) ; ban naranga (hindi) ; tromong sek (khmer) ; limau hantu (malais) ; duk sai, ma duk lueam, muat rot, salot nam (thaïlandais) ; khakra (urdū) ; cổ ngỗng, man mây, nút áo (vietnamien).

Suregada multiflora (A.Juss.) Baill. (1858) est un arbuste ou un petit arbre dioïque à feuilles persistantes au port vertical, mesurant jusqu’à environ 12 m de hauteur, aux branches à l’écorce lisse dont la couleur va du jaune grisâtre au brun grisâtre. Les feuilles, sur un pétiole long de 0,2-1 cm, sont alternes, simples, de forme oblongue-elliptique à obovale-elliptique à marge entière ou légèrement sérulée dans la partie terminale, à apex obtus ou brièvement pointu, longues de 5-15 cm et larges de 3-8 cm, coriaces, vert intense brillant au-dessus, vert pâle en-dessous. Les inflorescences, sur un pédoncule long de 0,3-1 cm, sont des cymes opposées aux feuilles portant quelques fleurs unisexuelles privées de corolle, de 0,4-0,7 cm de diamètre, de couleur blanc crème à jaune et légèrement parfumées. Fleurs mâles au calice à 5 sépales arrondis, concaves, et une multitude d’étamines, celles femelles à 5-6 sépales obovales persistants dans les fruits, ovaire supère ovoïde triloculaire et 3 styles courts au stigmate bifide.

JPEG - 174.5 ko
Petit arbre dioïque d’Asie du sud-est, Suregada multiflora atteint 12 m de haut. Le fruit, semblable à un petit agrume, est une capsule trivalve de 1-1,8 cm à 3 graines. Écorce, feuilles et racines utilisées en médecine traditionnelle dans les pays d’origine contre diverses maladies, sont actuellement étudiées par la pharmacopée officielle © Giuseppe Mazza

Le fruit est une capsule trivalve globuleuse, de 1-1,8 cm de diamètre, de couleur initialement verte, puis jaune orangé à maturité, contenant 3 graines globuleuses brun noirâtre recouvertes d’un arille blanc.

Il se reproduit par semis dans un substrat drainant maintenu modérément humide à une température de 24-26 °C.

Espèce peu connue, en dépit de ses caractéristiques ornementales, en dehors des zones d’origine où elle est cultivée dans les parcs, les jardins, même de petites dimensions, et comme arbre de rue. Elle pousse sous les climats tropicaux et subtropicaux humides en plein soleil ou sous un léger ombrage et n’est pas particulièrement exigeante sur le sol, pourvu qu’il soit drainant et maintenu modérément humide. Le bois est utilisé occasionnellement pour faire des poteaux et comme combustible. Ecorce, feuilles et racines sont diversement utilisées en médecine traditionnelle dans les pays d’origine contre diverses maladies ; des études de laboratoire ont mis en évidence la présence, dans diverses parties de la plante, de composés bioactifs, en particulier des diterpénoïdes intéressants pour la pharmacopée officielle.

Synonymes : Gelonium bifarium Roxb. ex Willd. (1806) ; Gelonium multiflorum A.Juss. (1824) ; Gelonium fascuculatum Roxb. (1832) ; Suregada glabra Roxb. (1832) ; Gelonium obtusum Miq. (1861) ; Gelonium oxyphyllum Miq. (1861) ; Suregada bifaria (Roxb. ex Willd.) Baill. (1874) ; Suregada oxyphylla (Miq.) Kuntze (1891) ; Gelonium tenuifolium Ridl. (1911) ; Suregada dicocca Roxb. ex Pax (1912) ; Gelonium affine S.Moore (1925) ; Gelonium sumatranum S.Moore (1925) ; Suregada affinis (S.Moore) Croizat (1942) ; Suregada sumatrana (S.Moore) Croizat (1942) ; Suregada tenuifolia (Ridl.) Croizat (1942) ; Suregada multiflora var. lamellata Airy Shaw (1971) ; Suregada multiflora var. verrucigera Airy Shaw (1977).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des EUPHORBIACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/s-318-1_suregada_multiflora
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants