Syzygium paniculatum

Famille : Myrtaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 60.8 ko
Le Syzygium paniculatum vient d’Australie. Les fruits sont comestibles et décoratifs © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de l’Australie ( Nouvelle-Galles du Sud ) où elle pousse sur des terrains principalement sableux, en nombre réduit d’exemplaires, dans les forêts pluviales côtières subtropicales.

Le nom du genre résulte de la combinaison des termes grecs "sys" = ensemble et "zygon" = joug, par référence aux pétales qui sont joints chez quelques espèces ; le nom spécifique latin "paniculatum" = en panicule fait référence au type d’inflorescence.

Noms communs : australian brush cherry, brush cherry, australian water-pear, magenta cherry, magenta lilly pilly, scrub cherry (anglais), jambinho, jambinho-roxo, jambinho-rosa, jambo-da-Australia (portugais), cereza magenta (espagnol), Kirschmyrte (allemand).

Le Syzygium paniculatum Gaertn. ( 1788 ) est un arbre sempervirent, d’une hauteur pouvant atteindre environ 15 m, même si, lorsqu’il est cultivé, il ne dépasse habituellement 8 à 10 m, avec un port droit et un feuillage épais.

Les feuilles sont simples, opposées, d’elliptiques à obovales avec un apex pointu, longues de 3 à 10 cm et larges de 1,5 à 3 cm, de couleur vert foncé et brillantes en partie supérieure et d’un vert plus clair en partie inférieure ; les feuilles jeunes sont de couleur rouge-bronze.

L’espèce présente des inflorescences terminales en forme de cyme ou de panicule avec des fleurs aux pétales de couleur blanc crème longs d’environ 5 mm et de nombreuses étamines blanches longues de 8 à 15 mm qui sont la partie la plus visible de la fleur.

Les fruits sont des baies charnues sphériques ou ovoïdes de 2 à 2,5 cm de diamètre, de couleur magenta, rouge ou pourpre, rarement blanche, au goût légèrement acidulé, qui contiennent une seule graine habituellement polyembryonnique.

On la reproduit en utilisant des boutures de branches de l’année ou en semant ses graines qui doivent être plantées le plus tôt possible, car leur capacité à germer n’est que de faible durée, dans un substrat comportant 50% de sable grossier ou d’agri-perlite et maintenu humide à une température de 20 à 22° C. La germination est d’ordinaire lente.

Cette espèce peut être cultivée en plein soleil ou en partie à l’ombre dans des zones au climat tropical, subtropical ou tempéré chaud où elle peut résister, sans subir de dommages, jusqu’à une température d’environ -3 °C et, au prix de la perte de son feuillage et de ses jeunes branches, jusqu’à -5 °C, à condition que ce soit pour très peu de temps.

Elle n’est pas particulièrement exigeante en matière de sols et peut résister à des périodes de sécheresse, même si elle préfère les terrains sableux, drainants, avec une humidité presque constante.

Plus que pour ses fruits, qui sont consommés frais ou employés pour la préparation de confitures, elle est utilisée à des fins ornementales, sous forme de spécimen isolé ou en groupes, pour arborer les bords des routes et pour former des barrières et des bordures formelles et informelles, pour la beauté de son feuillage et pour sa capacité à supporter d’être taillée dans des formes diverses ; elle est pour cela employée aussi dans l’art topiaire. Il existe en outre des variétés au port nain et aux feuilles panachées. Elle est souvent utilisée dans des pots, où elle est taillée de diverses façons, pour la décoration des patios et des terrasses.

Synonymes : Eugenia paniculata (Gaertn.) Britten (1899) ; Eugenia rheedioides Standl. & Steyerm. (1944).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MYRTACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_S-238-4_Syzygium_paniculatum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants