Trichoglottis pusilla

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 95.7 ko
Orchidée miniature, parmi les plus appréciées et cultivées du genre pour sa taille réduite et ses fleurs attrayantes et parfumées, Trichoglottis pusilla est originaire des forêts humides de Java et Sumatra. Elle pousse épiphyte entre 700 et 2200 m avec tiges de 8-15 cm et fleurs de 1,5-2 cm © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de Java et de Sumatra où elle pousse sur les branches les plus hautes des arbres des forêts humides entre 700 et 2200 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des substantifs grecs “θρίξ” (thrix) = poil et “γλῶττα” (glotta) = langue, en référence au duvet présent sur le labelle ; le nom spécifique est l’adjectif latin “pusillus, a, um” = très petit, miniature, nain, en référence à la petite taille de la plante.

Noms communs : tiny trichoglottis (anglais).

Trichoglottis pusilla (Teijsm. & Binn.) Rchb.f. (1856) est une espèce aux tiges dressées cylindriques recouvertes par les bases foliaires imbriquées, de 8 à 15 cm de longueur, pourvues de feuilles alternes, distiques, rubaniformes à l’apex irrégulièrement bilobé, de 3,5 à 12 cm de longueur et 1 cm de largeur, coriaces, de couleur vert intense. Inflorescences axillaires, sur un pédoncule long d’environ 2 cm, portant de 1 à 3 fleurs, de 1,5 à 2,5 cm de diamètre, agréablement parfumées, aux sépales ovales de couleur blanche striée transversalement de pourpre, aux pétales oblongs-lancéolés, de la même couleur que les sépales, et au labelle ovale à l’apex émarginé, épais, charnu, de couleur verdâtre tachée de pourpre.

La reproduction se fait par semis, in vitro, et au moyen des jeunes plantes qui sont éventuellement produites à la base.

Orchidée miniature, parmi les plus appréciées et cultivées du genre pour ses dimensions réduites et ses fleurs attrayantes et parfumées, de culture facile, nécessitant une exposition légèrement ombragée, des températures moyennes à élevées, comprises entre 22 et 30 °C en été, mais avec une bonne amplitude thermique journalière pour stimuler la floraison, légèrement plus fraîches en hiver, avec des valeurs minimales nocturnes non inférieures à 15 °C, une humidité élevée, entre 70 et 85 %, et une ventilation constante. Les arrosages devront être réguliers et abondants, mais en laissant légèrement sécher le substrat avant d’arroser à nouveau, plus espacés en hiver, avec des températures ambiantes plus basses, tout en maintenant un minimum d’humidité, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau déminéralisée ou osmosée. Elle peut être montée sur troncs, sur écorce ou sur radeaux de lièges ou de racines de fougères arborescentes avec de la sphaigne à la base, ou cultivée en pots sur un compost qui peut être constitué de fragments d’écorce de calibre moyen et de sphaigne. Les rempotages doivent être effectués à la reprise végétative lorsque le substrat présente des signes de détérioration.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Vanda pusilla Teijsm. & Binn (1853) ; Trichoglottis cochlearis Rchb.f. (1883) ; Trichoglottis pusilla f. fatoviciana Choltco (2008).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/t-160-1_trichoglottis_pusilla
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants