Vanda aurea

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

GIF - 5.6 ko

 

Traduction en français par le Dr Errol Vela

 

JPEG - 104.9 ko
Epiphyte avec feuilles rubanées, la Vanda aurea est originaire des Iles Moluques et souvent utilisée pour les hybridations. Fleurs lumineuses de 0,8 x 1,3 cm © G. Mazza

L’espèce est originaire des Iles Moluques (Sula) où elle vit dans les forêts à basse altitude dans les zones caractérisées par un climat de mousson.

Le nom du genre est celui en sanscrit de la Vanda tessellata ; le nom spécifique est l’adjectif latin “aureus, a, um” = orangé, doré, en référence à la couleur des fleurs.

La Vanda aurea (J.J.Sm.) L.M.Gardiner (2012) est une espèce épiphyte avec tige monopodiale à section ovale, large d’environ 0,5 cm, renfermée dans les bases foliaires imbriquées. Les feuilles sont rubanées bidentées à l’apex, alternes, distiques, coriaces, de couleur verte imprégnée de violet sombre, longues de 6-15 cm et larges de 0,7-1 cm. Inflorescences, sur un pédoncule long de 1-1,5 cm, axillaires, dressées, portant de nombreuses fleurs, de 0,8 cm de largeur et 1,3 cm de longueur, avec sépales et pétales semblables de couleur jaune, labelle trilobé, long d’environ 0,7 cm, avec lobes latéraux dressés et parallèles, lobes médians oblongs obtus à l’apex et maculé de rouge au centre.

Elle se reproduit par graines, in vitro, et micro-propagation. Au niveau amateur elle peut être reproduite en taillant la partie apicale de la tige, pourvue d’un nombre suffisant de feuilles et de racines, et en la plaçant dans le compost maintenu légèrement humide dans une ambiance avec humidité atmosphérique et température élevées, 24-28 °C ; la partie restante produira une nouvelle tige.

Espèce dont l’inflorescence lumineuse est utilisée fréquemment pour les hybridations, requiert une luminosité élevée, ainsi que quelques heures de soleil direct par jour, température assez haute, avec valeurs minimales nocturnes de 18-20 °C, humidité élevée, 60-80%, et air constamment en mouvement. Durant la période de croissance les arrosages doivent être réguliers et abondants, légèrement espacés pendant l’état végétatif pour permettre une légère période de repos. Pour les arrosages et brumisations il faut utiliser de l’eau de pluie, d’osmose inverse ou déminéralisée ; les fertilisations, opportunément distribuées et alternées, de façon à éviter d’accumuler des sels aux racines, devront être faites durant la période végétative de préférence avec des produits équilibrés hydrosolubles, avec microéléments, à demi-dose de celle conseillée sur l’emballage. Elle peut être montée sur troncs, écorces, radeau de liège ou cultivée en vase ou, de préférence, dans des paniers avec fragments d’écorce (bark) et de charbons de poids importants, pour permettre aux racines de s’allonger librement et de s’assécher rapidement après l’arrosage. Des transplantations et rempotages seront effectués, quand strictement nécessaires, à la reprise végétative, signalée par l’apparition des nouvelles racines.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces pour lesquelles le commerce est règlementé au niveau international).

Synonymes : Ascocentrum aureum (1917).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/v-91-1_vanda_aurea
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants