Vinca minor

Famille : Apocynaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 95.7 ko
La Vinca minor est connue depuis des temps reculés pour ses vertus médicinales © Giuseppe Mazza

La Vinca minor L. ( 1753 ) est originaire des haies et des bois ombragés de l’Europe méridionale et centrale jusqu’au Caucase, tant dans les plaines que dans les zones vallonnées. En Italie elle est spontanée sur tout le territoire, y compris la Sicile, mais à l’exception de la Sardaigne.

Le nom du genre dérive, selon certains, du latin "vincire" = lier, en référence aux tiges de cette plante qui sont minces et solides et que l’on utilise pour faire des guirlandes, ou, selon d’autres, de "vincere" = vaincre, parce qu’elle a un feuillage persistant et est donc en mesure de "vaincre" l’hiver.

Le terme spécifique latin "minor" = mineur" a été donné pour la distinguer de l’espèce voisine Vinca major.

Noms communs : "pervinca" ( italien ), "common periwinkle", "lesser periwinkle", "running-myrtle", "creeping myrtle", "flower-of-death" ( anglais ), "petite pervenche", "violette des sorcières", "violette des morts", "violette des serpents", "herbe de fidélité" ( français ), "kleines Immergrün" ( allemand ), "pervinca", "vincapervinca", "hierba doncella", "violeta de asno", "dominicana", "dominica" ( espagnol ), "vinca", "pervinca", "violeta-das-feiticeiras", "uva-da-inveja", "congorsa", "congossa", "chachaméu", "boas-noites" ( portugais ).

C’est une plante herbacée pérenne aux tiges minces et rampantes d’une longueur pouvant atteindre environ 1 m et formant des racines à la hauteur des nœuds. Les feuilles sont opposées, lancéolées, de couleur vert foncé, luisantes et longues de 3 à 4 cm. Des tiges rampantes partent au printemps les rameaux florifères ; dressés au début, ils peuvent atteindre une hauteur d’environ 30 cm et portent des fleurs solitaires de 3 à 5 cm de diamètre qui apparaissent à l’aisselle des feuilles sur un long pédoncule.

Les pétales, plutôt irréguliers, sont en forme de spatule et sont en général de couleur bleu azur-violet, plus rarement blanche ou rosée. Les fruits sont des follicules fusiformes qui contiennent des graines minces, longues de de 7 à 8 mm. La plante se reproduit facilement par la division des stolons.

JPEG - 43.2 ko
Fleur de Vinca minor © Giuseppe Mazza

L’espèce est connue depuis des temps reculés dans le domaine de la médecine populaire. Elle contient en effet de nombreux alcaloïdes qui sont potentiellement toxiques s’ils sont ingérés. Le principal d’entre eux est la vincamine qui est utilisée aussi dans la médecine d’aujourd’hui, à des doses appropriées, comme vasodilatateur périphérique et coronarien.

Sous forme d’espèce ornementale elle est utilisée généralement comme plante couvre-sol dans les emplacements ombragés et les terrains humides riches en humus.

Synonymes : Pervinca minor (L.) Garsault (1764) ; Pervinca procumbens Gilib. (1792) ; Vinca humilis Salisb. (1796) ; Vinca ellipticifolia Stokes (1812) ; Vinca intermedia Tausch (1836) ; Pervinca heterophyla Raf. (1840) ; Pervinca repens Raf. (1840) ; Vinca acutiflora Bertol. ex W.D.J.Koch (1844) ; Vinca minor var. intermedia (Tausch) Nyman (1881) ; Vinca minor var. sabinka H.Scholz, (1982).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des APOCYNACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_V-1-10_Vinca_minor
_V-1-5_Vinca_minor
_V-1-6_Vinca_minor
_V-1-7_Vinca_minor
_V-1-8_Vinca_minor
_V-1-9_Vinca_minor
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants