Wallichia disticha

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 216.6 ko
Les feuilles de la Wallichia disticha sont sur un même plan sur les côtés du tronc © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de l’Assam, du Bangladesh, du centre-Sud de la Chine, de l’Est de l’Himalaya, du Laos, du Myanmar et de la Thaïlande où elle pousse dans les forêts humides entre 600 et 1.500 m d’altitude, souvent sur des pentes escarpées et rocheuses.

Le genre est dédié au botaniste danois Nathaniel Wallich ( 1786-1854). Le nom de l’espèce vient du grec "distichos" (de "dis" = deux et "stichos’ = ligne) = distique, par allusion aux feuilles disposées sur deux rangées opposées par rapport au tronc.

Noms communs : thakal ( Bhoutan), katong (Inde), tao pha (Laos), minbaw, trung, zanong (Myanmar), mak na re suan (Thaïlande), distichous fishtail palm, false sugar palm, Wallich palm (anglais).

La Wallichia disticha T. Anderson (1869) est une espèce monoïque, monocarpique (le tronc meurt après avoir porté les fruits à maturité), au tronc simple de section légèrement elliptique, d’une hauteur pouvant atteindre 10 m, de 15 à 25 cm de diamètre et recouvert d’un amas de fibres noirâtres produites à partir des bases foliaires.

Les feuilles, pennées, disposées sur un même plan de chaque côté du tronc, en éventail, sont ascendantes, longues jusqu’à environ 3 m et portées sur un pétiole long de 0,5 à 1,5 m. Les pinnules sont linéaires-lancéolées avec des bords légèrement lobés et ondulés et un apex denté, de couleur vert foncé en partie supérieure et gris argenté en partie basse, longues en partie médiane d’environ 60 cm et larges de 6 à 8 cm, disposées irrégulièrement par groupes de 2 à 8 le long du tronc et insérées sur des angles différents, ce qui donne à la feuille un aspect plumeux.

Les inflorescences, placées au milieu des feuilles, sont unisexuées et se forment dès que la plante a atteint sa maturité florifère en progressant du haut vers le bas. Les femelles, qui apparaissent en premier dans la partie terminale, sont pendantes, longues d’à peu près 1 m et comportent environ 50 rameaux florifères longs jusqu’à 60 cm. Elles sont suivies des inflorescences mâles qui sont latérales, pendantes, longues de 1,2 m, ramifiées et qui comportent jusqu’à 1.000 rameaux florifères (les rachillets) longs de 30 cm.

Les fruits sont ellipsoïdes, de 2 x 1,5 cm et d’une couleur marron rougeâtre. Une fois terminée la maturation des fruits la plante meurt, comme indiqué plus haut.

On reproduit cette plante en semant ses graines qui germent au bout d’environ 4 mois.

Sa croissance est relativement rapide dans des conditions de culture optimales et elle atteint la maturité florifère au bout de 10 à 20 ans.

C’est une espèce à l’aspect curieux et insolite dans les palmiers mais elle est rarement cultivée peut-être à cause de la difficulté qu’il y a à se procurer ses graines. Il est en effet extrêmement difficile qu’une plante seule puisse produire des fruits vu le mode de production particulier de la floraison, tel que décrit ci-dessus.

On peut la cultiver en plein soleil et sur des terrains particulièrement drainants dans les zones aux climats tropical, subtropical et tempéré chaud dans la mesure où elle peut résister pendant une très courte période à des baisses exceptionnelles de température allant jusqu’à -4 °C. Elle tire profit d’arrosages fréquents et abondants pendants les mois les plus chauds et d’apports périodiques d’engrais.

Synonymes : Didymosperma distichum (T.Anderson) Hook.f. (1884).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_W-23-1_Wallichia_disticha
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants