Zebrasoma xanthurum

Famille : Acanthuridae

 

GIF - 5.6 ko

 

Texte © Giuseppe Mazza

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 87.7 ko
Convoité par les aquariophiles, Zebrasoma xanthurum n’est heureusement pas menacé © Giuseppe Mazza

Le fantastique poisson chirurgien à la queue jaune ( Zebrasoma xanthurum Blyth, 1852 ) appartient à la classe des Actinopterygii, les poissons à nageoires rayonnées, à l’ordre des Perciformes et à la famille des Acanthuridae.

Le nom de genre Zebrasoma vient de "zebra" = zèbre, l’équidé africain bien connu, et du grec "soma" = corps, autrement dit, un animal au corps zébré, en raison des bandes verticales, inhabituelles chez un poisson chirurgien, bien que, pour être juste, chez cette espèce on note seulement la présence de petits points. Mais par sa nageoire dorsale en forme de voile, et le profil concave entre l’œil et le museau, elle a été apparentée à Zebrasoma desjardinii.

Le nom de l’espèce xanthurum vient du grec "xanthos" = jaune et "ura" = queue, référence évidente à la nageoire caudale jaune.

Zoogéographie

Le poisson chirurgien à la queue jaune est commun en Mer Rouge, en Mer Arabique, dans le golfe d’Aden et en général dans les eaux tropicales de l’Océan Indien occidental, de la Somalie aux Maldives, à l’ouest de l’Inde et au Sri Lanka.

De façon inexplicable, on le trouve également au Vietnam.

JPEG - 116.3 ko
Commun en Mer Rouge et dans les eaux tropicales de l’Océan Indien occidental. Bien que sa taille puisse dépasser 25 cm, sa longueur est généralement voisine de 15 cm © Giuseppe Mazza

Écologie-Habitat

Il vit dans des formations madréporiques et le long des côtes rocheuses couvertes d’algues, jamais en dessous de 20 m de profondeur.

Morphophysiologie

Bien que sa taille puisse dépasser 25 cm, sa longueur est généralement voisine de 15 cm.

JPEG - 62.9 ko
Il se nourrit d’algues, sans négliger les débris et les petits animaux qu’il trouve entre les interstices madréporiques © Giuseppe Mazza

Le corps est aplati, plus ou moins ovale ou arrondi lorsque les nageoires dorsale et anale sont étirées. Les nageoires ventrales sont de taille très modeste, les pectorales sont relativement pointues et la nageoire caudale est tronquée. De part et d’autre du pédoncule caudal se trouve une lame tranchante, typique des poissons chirurgiens ; la bouche protractile est munie de petites dents pharyngées, adaptées au régime alimentaire basé sur les algues filamenteuses.

A l’exception de la queue et de la partie supérieure des nageoires pectorales, qui sont d’un beau jaune vif, le corps est entièrement de couleur bleue, légèrement plus claire sur la partie avant, ponctuée, ainsi que le museau, de points sombres, habituellement violacés, parfois rougeâtres.

La couleur de base varie légèrement en fonction des zones géographiques et de l’état émotionnel du poisson. La nuit, les côtés pâlissent, les bleus perdent leur éclat et sous le dos, au tiers de la hauteur, apparaît une bande longitudinale sombre. Il s’agit de son pyjama de camouflage nocturne.

Éthologie-Biologie reproductive

Le poisson chirurgien à queue jaune se déplace toute la journée, parfois en paires ou en petits groupes, à la recherche d’algues, sans pour autant négliger les débris et les petits animaux qu’il peut trouver entre les interstices madréporiques.

Les œufs sont pélagiques. Les populations peuvent doubler en seulement 15 mois, et même en étant chassée pour les aquariums domestiques, avec un indice de vulnérabilité de 31 sur 100, l’espèce est à faible risque.

Synonymes

Acanthurus xanthurus - Blyth, 1852.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_Z-6-1_Zebrasoma_xanthurum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants